LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

FERMETURE DU CINEMA
Suite aux mesures liées au Coronavirus, le cinéma sera fermé jusqu’à nouvel ordre.Merci de votre compréhension, et à très vite.... Lire FERMETURE DU CINEMA...

PENDANT LES TRAVAUX, LE CINÉMA RESTE OUVERT !
@page { margin: 2cm } p { margin-bottom: 0.21cmL’accès à Utopia n’est pas tous les jours facile, mais on dira ce qu’on voudra : l’élargissement de l’avenue du Dr Pezet apporte une belle respiration et pas mal de lumière. Les arbres transplantés aux Prés-d’Arènes ou chez nos voisins de la Pasqu...

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

CINÉ CAMPUS saison 2019-2020
Séance unique le 2/3 à 20h30 suivie d’une rencontre avec la comédienne Céline Bernart, interprète du rôle de Frida au thêatre. Présenté et animé par les étudiants de l'Université Paul Valery Montpellier 3, en partenariat avec le CCU et la Bibliothèque Universitaire.

FRIDA

Réalisé par Julie Taymor
USA 2002 2h03 VOSTFR
Avec Salma Hayek, Alfred Molina, Valeria Golino, Edward Norton, Geoffrey Rush, Antonio Banderas…

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

« Je veux que tu brûles ce traître de corps ! Je ne veux pas être enterrée. J’ai passé assez de temps allongée. ». C’est à travers cette phrase emplie de colère que l’on prend conscience de la souffrance, mais aussi de la force de caractère de la plus célèbres des peintres mexicaine : Frida Kahlo.
Après un violent accident d’autobus lui ayant causé plusieurs fractures, dont une de la colonne vertébrale, Frida multiplie les séjours à l’hôpital. Forcée de vivre avec cette douleur, elle décide de la retranscrire de manière brutale à travers ses peintures surréalistes. Sa vie sentimentale est parsemée de liaisons sulfureuses : que ce soient avec des hommes ou des femmes, Frida est une femme qui s’affirme. Mais malgré ses multiples conquêtes, personne ne lui donnera autant la volonté de se battre que l’amour de sa vie : l’artiste Diego Riviera. Ils se cherchent, s’aiment, se séparent, se retrouvent, aussi bien en amour que dans leur art.
Julie Taymor nous livre ici le portrait d’une femme de toutes les révolutions : féministe, anticonformiste, engagée, aux mœurs libérées, tout cela a contribué à ériger l’artiste au rang de véritable icône culturelle.
Accompagné d’une bande originale aux sonorités ibériques, ce film est un véritable voyage que nous effectuons au sein de décors à l’ambiance envoûtante, proposant une immersion dans les peintures et la psyché de l’artiste. On se laisse volontiers emporter par une Salma Hayek complètement investie dans son rôle et partageant une ressemblance troublante avec la véritable Frida. Elle a d’ailleurs peint elle-même certaines œuvres du film.
Ce film ne se contente pas simplement de retracer la vie de Frida Kahlo, il nous montre que c’est son existence entière qui est une véritable œuvre d’art.