UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

Loi « sécurité globale » : « un outil pour permettre aux forces de l’ordre de cacher leurs dérapages »
Lu dans le journal Le Monde https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2020/11/05/loi-securite-globale-un-outil-pour-permettre-aux-forces-de-l-ordre-de-cacher-leurs-derapages_6058574_1653578.htmlJournalistes indépendants, collectifs, associations et syndicats se mobilisent contre un texte qu’...

Séance unique le lundi 29 novembre à 20h30, dans le cadre des 26e Rencontres du cinéma documentaire de Montreuil, Le Mois du Documentaire, les soirées Cinéphiles
du département cinéma de l’Université Paul Valéry.

MY AFGHANISTAN LIFE IN THE FORBIDDEN ZONE

Nagieb KHAJA - documentaire Danemark/Norvège 2012 1h30mn VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MY AFGHANISTAN LIFE IN THE FORBIDDEN ZONELes Talibans dominent quasi toute la région rurale d’Helmand, au sud de l’Afghanistan. Un réalisateur danois d’origine afghane décide de montrer le quotidien des habitants en leur fournissant de petites caméras discrètes pour que les protagonistes filment leur vie durant trois ans. Le résultat est une plongée authentique au cœur des zones les plus inaccessibles de l’Afghanistan en guerre.
Si dans ces images se lisent encore la menace talibane, la violence endémique, l’oppression des femmes, elles contiennent également des moments de grâce, de jeu ou d’humour qui donnent à entendre la voix singulière de chaque filmeur et filmeuse.
Ils nous invitent dans leurs maisons, leurs espoirs, leurs chagrins et la complexité de l’histoire d’un Afghanistan qui ne passe jamais aux informations. Nagieb Khaja souhaite remédier aux lacunes des médias internationaux qui couvrent rarement ces zones rurales, où vivent la majorité des Afghans.