UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

Loi « sécurité globale » : « un outil pour permettre aux forces de l’ordre de cacher leurs dérapages »
Lu dans le journal Le Monde https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2020/11/05/loi-securite-globale-un-outil-pour-permettre-aux-forces-de-l-ordre-de-cacher-leurs-derapages_6058574_1653578.htmlJournalistes indépendants, collectifs, associations et syndicats se mobilisent contre un texte qu’...

Du 5 au 25 janvier. Programmé 2 fois par semaine. On vous conseille de le voir avant de découvrir le documentaire Michael Cimino, un mirage américain de Jean-Baptiste Thoret.

VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER

(THE DEER HUNTER) Michael CIMINO - USA 1978 3h03mn VOSTF - avec Robert De Niro, Meryl Streep, Christopher Walken, John Cazale, John Savage, George Dzundza... Scénario de Michael Cimino, Deric Washburn, Louis Garfinkle et Quinn K. Redeker. 5 OSCARS EN 1978, dont MEILLEUR FILM et MEILLEUR REALISATEUR.
Interdit aux moins de 12 ans

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER« La plus belle épopée intimiste du cinéma américain moderne et, pour aller vite, un chef d’oeuvre absolu, entre Walsh et Visconti. » (Olivier Père dans Les Inrockuptibles)
Le film par lequel fut révélé le talent hors du commun de Michael Cimino, le film du triomphe, 5 Oscars à la clef dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur.

1968. Une petite ville industrielle de Pennsylvanie, où vit une communauté d’ouvriers d’origine russe. La cité elle-même est triste, mais autour les montagnes sont grandioses... Pour Michaël, Nick et Steven, la semaine qui se termine n’est pas comme les autres : Lundi ils partent pour le Vietnam. Mais avant il y a le mariage à l’église orthodoxe de Steven et d’Angela, qui est enceinte. C’est l’occasion d’une fête profondément partagée... et extraordinairement filmée ! Au matin, avec ses inséparables, Mike est dans la montagne pour chasser une dernière fois le cerf (The Deer hunter, « le chasseur de cerf », titre original du film).
Deuxième partie, ou deuxième acte, comme dans un opéra : le Vietnam. Les combats font rage, on ne les verra pas. Cimino réduit le champ de bataille au camp de prisonniers dans lequel sont retenus Mike, Nick et Steve. Vision qui culmine dans l’épisode fameux de la roulette russe, jeu de la mort auquel doivent se soumettre les trois amis. Vision partielle du conflit, voulue comme telle, d’une force exceptionnelle. Les trois copains réussissent à s’évader. Les circonstances les séparent...
Et puis ce sera le retour. Pas de héros, pas de vainqueur. Des jeunesses défuntes, des idéaux envolés, une certaine idée des États Unis broyée…