UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

Loi « sécurité globale » : « un outil pour permettre aux forces de l’ordre de cacher leurs dérapages »
Lu dans le journal Le Monde https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2020/11/05/loi-securite-globale-un-outil-pour-permettre-aux-forces-de-l-ordre-de-cacher-leurs-derapages_6058574_1653578.htmlJournalistes indépendants, collectifs, associations et syndicats se mobilisent contre un texte qu’...

PASSEPORT POUR PIMLICO

(Passport to Pimlico) Henry CORNELIUS - GB 1949 1h24mn VOSTF - avec Stanley Holloway, Betty Warren, Barbara Murray, Paul Dupuis, Margaret Rutherford... Scénario de T.E.B. Clarke.

Du 18/05/22 au 07/06/22

PASSEPORT POUR PIMLICOC'est l'été à Pimlico, quartier du centre de Londres, et il fait chaud. Alors que l'épicier Arthur Pemberton tente de convaincre l'assemblée locale d'implanter une piscine sur le terrain vague voisin, voilà qu'explose une bombe, vestige de la guerre récemment achevée. En descendant dans le cratère, Pemberton découvre un trésor datant du Moyen-Âge, en même temps qu'un édit royal de la même époque rattachant Pimlico au duché de Bourgogne ! Les habitants du quartier, las des contraintes de rationnement imposées par le gouvernement, saisissent alors l'improbable opportunité : puisqu'aucun décret n'est venu contredire l'édit du xive siècle, ils ne sont donc pas citoyens britanniques, le trésor leur appartient, ils peuvent en disposer en toute liberté... bref ils décident de proclamer leur indépendance ! Autant dire qu'ils n'ont pas forcément mesuré toutes les conséquences de leur sécession...

Partant d'un postulat pour le moins fantaisiste, le scénario se développe avec une logique imperturbable, poussant la situation jusqu'à l'absurde. C'est d'une drôlerie constante et d'une pertinence imparable.