UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de la...

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

Séance unique le jeudi 8 décembre à 20h
Le collectif Flying Fish a accompagné un groupe d’une dizaine de jeunes du quartier de La Mosson sur plusieurs séances dans le but de réaliser un film de Noël en plein été, à La Paillade. Les jeunes participants se sont appropriés les codes bien spécifiques de ce genre cinématographique pour mieux les détourner et proposer une comédie loufoque mettant en scène un Père Noël perdu dans le quartier, à la recherche de ses clés.
Santa Clé, écrit, réalisé et interprété par Aya Boussaidi, Akram Rahim, Ahcène et Nadir Touil, Yassine et Sabah Elhamadati, Nesrine Amrani, Amine Attafi, Wissale Bekkar, Hamid Ben Kacem, Youssef Moutaoukil, Mohamed Berrag, Anas Elbouziani, Wassim Semaoune, Hamza Elhaddaoui, Lilia et Mohamed Berkane, Selma Amradouch.

Accompagné par le dispositif Passeurs d'Images et l'association Ipeicc, ce projet a permis aux participants de toucher à toutes les étapes de création d'un film : de l'écriture au jeu, en passant par le cadrage, la réalisation... Leur court-métrage sera projeté en avant-programme d'un film ayant su détourner avec brio les codes du film de Noël : Gremlins.

GREMLINS

Joe DANTE - USA 1984 1h45mn VOSTF - avec Zach Galligan, Phoebe Cates, Corey Feldman, Dick Miller, Keye Luke...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

GREMLINSRand Peltzer offre à son fils Billy un étrange animal : un mogwaï. Son ancien propriétaire l’a bien mis en garde : il ne faut pas l’exposer à la lumière, lui éviter tout contact avec l’eau, et surtout, surtout ne jamais le nourrir après minuit…
Plus de trois décennies après sa sortie, la comédie fantastique de Joe Dante demeure une référence du genre, à la fois absurde, joyeuse, subversive, armée des plus mauvaises intentions contre un certain ethos du conservatisme yankee.
L’hybridation entre comédie et angoisse permit à cette production de creuser un sillon original, en organisant des scènes mémorables, où le suspense côtoie souvent le grotesque : on pense en particulier à cette chasse aux Gremlins, qui mobilise certains objets issus de l’innovation technologique (tel le micro-ondes où explose l’un des monstres), le réalisateur mettant en boîte la société de consommation, à travers un saccage orchestré par ces êtres intenables.
Les gags s’accumulent, dans une bourgade habillée à la fois aux couleurs de Noël et de Disney, comme pour opposer la furie dévastatrice des affreuses bestioles au conservatisme risible d’une certaine Amérique. Les Gremlins, sans foi ni loi, trafiquent le système électrique d’un monte-escalier, fument plusieurs cigarettes en même temps, boivent plus que de raison, se projettent un vieux Blanche-Neige en jetant des pop-corns partout. Bref, le politiquement correct, empreint de valeurs familialistes, est joyeusement torpillé par ces créatures pandémiques et gluantes.

(Jérémy Gallet, aVoir-aLire.com)