UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de la...

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

Séance unique le mercredi 7 décembre à 20h, en présence de la réalisatrice Maylis Dartigue. En partenariat avec DOC-Cévennes/Festival International du Documentaire de Lasalle.

SRI LANDAISE

Maylis DARTIGUE - documentaire France 2022 1h14mn VOSTF - Produit par Sister Productions.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SRI LANDAISEEn 1989, j’ai été adoptée à Sri Lanka par des parents français. En 2013, là-bas, j’ai retrouvé ma famille biologique. Désormais, je choisis d’inventer mon identité entre mes deux lignées, mes deux cultures.
En apprenant à être la fille de tous mes parents, je change de regard sur mon histoire d’adoption. Je découvre son ambivalence, et ce qu’elle raconte des relations Nord-Sud.
Pour m’en affranchir, je dois en déployer la complexité, à travers le récit d’un voyage initiatique et révolutionnaire. En retrouvant ma mère, j’ai rencontré le monde.

Ce film minimaliste dans sa quête essentielle va jusqu’à se dessaisir de la première personne pour se rallier au seul déroulement, aux visions de ce tout autre paysage chatoyant où Maylis fut mise au monde, puis confiée à l’adoption. Fait d’apparitions fulgurantes, le film nous dispense de tout commentaire pathétique, libérant tous les protagonistes dans un mouvement d’une grande intensité, nous laissant ouverts à toutes les projections, les émotions possibles.
Cousu de gestes, de regards, de peu de mots, tout en retenue, ce film bouleversé fait acte de reconnaissance, rebat les dés de nos identités, de nos origines lointaines, se passe de toute justification, laissant place à tout l’amour du monde.

(Marie-Claude Treilhou, réalisatrice)