Loading

MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,5€
CARNET D'ABONNEMENT : 48€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

NON à la Vente de La Maison départementale des syndicats du Val d'Oise
Le Conseil Général dans le cadre d’une opération immobilière a décidé d’expulser les syndicats du Val d’Oise, dès février 2015. Les syndicats départementaux y sont hébergés depuis plus de 35 ans et y mènent une activité intense. « Les salarié-e-s ont besoin des syndicats reconnus d’utilité publi...

Manifestez contre la visite de Marion Maréchal-Le Pen à Eragny...jeudi 6 novembre
Jeudi 6 novembre, Marion Marechal Le Pen sera, à l’initiative de Stéphane Capdet, conseiller municipal frontiste de la ville, auRigatoni Café d’Eragny pour un repas entre militants “Front National”. Nous appelons à un rassemblement à 19h devant le restaurant, pour dire non à Le Pen, et non au Fr...

Master of the Universe, confessions d'un banquier
Après Viramundo en 2013, Vidéo en Poche participe pour la seconde fois à une expérience européenne (SPIDE) proposant une sortie quasi simultanée en salles et en vidéo dans dix territoires européens du film Master of the Universe : ça n’a l’air de rien mais c’est une petite révoluti...

LE PROGRAMME À TÉLÉCHARGER
247UTPONTOISE_web.pdf... Lire LE PROGRAMME À TÉLÉCHARGER...

TOUS LES ESPOIRS SONT PERMIS

(HOPE SPRING) David FRANKEL - USA 2011 1h40mn VOSTF - avec Meryl Streep, Tommy Lee Jones, Steve Carell... Scénario de Vanessa Taylor.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

TOUS LES ESPOIRS SONT PERMISUn jour on se réveille avec la sensation d’avoir mille ans. La vie pourtant est passée comme un éclair, on a rit, aimé et pleuré, on a fait des enfants qui ont grandi et sont partis, on a pris des rides, des kilos, des mauvaises habitudes… On a construit une vie sereine et sans malheur enrobée dans une belle maison, avec la famille réunie le dimanche midi et les cadeaux sans surprise qui reviennent à chaque anniversaire. Kay vient de se réveiller. Elle a dormi comme la belle au bois dormant. Durant ce long sommeil, elle a été une épouse fidèle et dévouée, une mère aimante, débordante et attentionnée, une cuisinière d’exception, une ménagère hors norme… Mais au réveil, il manque quelqu’un à l’appel : la femme qu’elle était.

Celle-là, elle l’a laissée s’enfuir tout doucement, à petits pas, derrière la porte de la chambre qu’elle occupe seule depuis bien des années. Elle l’a laissée quitter la cuisine et ses odeurs de petit-déjeuner que, depuis tant d’années, elle prépare tendrement à son homme. Ah son homme ! Comme dans une chanson d’Edith Piaf, elle l’aime, elle l’a dans la peau, mais trente et un ans de mariage, ça use un peu la mécanique, celle qui pétaradait mais qui désormais ronronne, celle qui frétillait mais qui est toute courbaturée, celle qui roucoulait et qui aujourd’hui ronfle comme un sonneur…
Ce matin-là, donc, Kay n’en peut plus de cette vie qui ne lui offre plus ces petites promesses de bonheur à venir que l’on empile au fil des années mais qui au bout de liste, en bas de page, n’annoncent plus rien de nouveau plus rien à venir si ce n’est l’ultime rendez-vous de la fin de l’histoire. Kay ne s’y résout pas. Un matin, c’est comme si la femme endormie avait réintégré son enveloppe charnelle. Kay veut vibrer, veut aimer, veut ressentir à nouveau le souffle excitant de l’autre dans ses oreilles amoureuses, et les caresses tendres, et le désir, et donc le sexe qui va si bien avec tout ça.
Une thérapie de couple, pendant une semaine, auprès d’un spécialiste, dans un village cossu en bord de mer : voilà ce qu’il leur faut pour remettre du soleil dans leur quotidien endormi. Oups. Monsieur, bien entendu n’est pas du même avis. Un problème ? Quel problème ? Y’a pas l’ombre d’un problème ! Tout va bien, de quoi se plaint-elle, elle a eu un nouveau chauffe-eau pour Noël ! Elle a des vacances en Floride chez la belle-mère ! Où est le hic ? Mais vous le savez, femme qui sait ce qu’elle veut parvient toujours à ses fins et les voilà, tous les deux, elle prête à tout pour retrouver la flamme, lui râlant et pestant de toute la mauvaise volonté dont il capable, assis devant le Docteur Feld qui va oser toutes les questions et proposer tous les exercices, mais toujours avec délicatesse.

Vous vous en doutez, c’est bien plus qu’un film sympa sur le thème « la sexualité de nos sexagénaires ». C’est bien plus drôle, et plus profond, et plus touchant et je parie un manuel « Conseils sexuels d’un gay pour une femme hétéro » que, quel que soit votre âge et l’état de votre belle mécanique, vous serez séduit par cette comédie romantique qui a le bon ton de nous faire croire que contrairement à ce que dit l’adage, on peut « être et avoir été ».