MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA - N°286 ( du 23 janvier au 26 février 2019) À TÉLÉCHARGER
Couv-286.jpg, janv. 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°286 ( du 23 janvier au 26 février 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°28 ( du 12 décembre 2018 au 22 janvier 2019) À TÉLÉCHARGER
couv-285.jpg, déc. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°28 ( du 12 décembre 2018 au 22 janvier 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°284 ( du 31 octobre au 11 décembre 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv-284.jpg, oct. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°284 ( du 31 octobre au 11 décembre 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°283 ( du 26 septembre au 30 octobre 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv-283.jpg, oct. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°283 ( du 26 septembre au 30 octobre 2018) À TÉLÉCHARGER...

Séance unique le jeudi 15 juin à 20h30 à Utopia St-Ouen l'Aumône en soutien aux luttes contre le projet Europa City et contre l'aéroport de Notre Dame des Landes suivie d'une rencontre avec Bernard Loup, président du Comité pour le Triangle de Gonesse , une soirée soutenue par Europe Ecologie les Verts Cergy, ATTAC 95 les Amis de la Confédération Paysanne, le Parti de Gauche 95 et le NPA 95

LES PIEDS SUR TERRE

Batiste Combret et Bertrand Hagenmüller - documentaire France 2016 1h20mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LES PIEDS SUR TERREL’histoire des films a ceci de commun avec celle des luttes politiques qu’elle est constituée en séries de précédents, qui n’ont pas besoin de recevoir les noms d’« influences » ou d’« héritages » pour opérer dans le temps : l’une et l’autre s’écrivent comme un défi à la généalogie. Au moment de parler d’un documentaire retraçant un épisode toujours en cours sur le territoire de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), on pourra se souvenir que les grands films « contre l’aéroport et son monde » ont été faits au Japon, quatre ou cinq décennies plus tôt, par un collectif réuni autour du cinéaste Shinsuke Ogawa.

Les Pieds sur terre, de Batiste Combret et Bertrand Hagenmüller s’inscrit, dans un autre style […], en filmant les habitants du Liminbout, un hameau à la lisière de la ZAD où des fermiers ont décidé de rester et de produire en ignorant l’injonction à céder leurs terres à l’entreprise Vinci, et de maintenir un bon voisinage - des alliances, quand ce ne sont pas des amitiés - avec ces « zadistes » que certaines représentations font voir comme des occupants indésirables et illégitimes. En choisissant de prendre les choses par la douceur et l’empathie (« ici des êtres vivent et parlent… ») et par le bon sens le plus indiscutable (« …et de surcroît, écoutons-les, n’ont-ils pas raison ? »), la réalité composite et quotidienne du film l’emporte immédiatement, chez le spectateur, sur toute forme d’interprétation, précisément en la rendant possible à nouveau - en l’invitant à en savoir plus. Où le documentaire devient la base de toute réflexion : partir de ce qu’il se passe, c’est mieux voir tout ce qu’on peut faire. Film de réinformation bienvenu, les Pieds sur terre est aussi un traité de composition, sur la simple question de comment faire ensemble ce que chacun a toutes les raisons de désirer.

(Luc Chessel, Libération)