MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA - N°280 ( DU 9 MAI AU 19 JUIN 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv-280.jpg, mai 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°280 ( DU 9 MAI AU 19 JUIN 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°279 ( DU 4 AVRIL AU 8 MAI 2018) À TÉLÉCHARGER
couv-279.jpg, mar. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°279 ( DU 4 AVRIL AU 8 MAI 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°278 ( DU 28 FÉVRIER AU 3 AVRIL 2018) À TÉLÉCHARGER
couv-278-web.jpg, fév. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°278 ( DU 28 FÉVRIER AU 3 AVRIL 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA 277 (DU 24 JANVIER AU 27 FÉVRIER 2018 ) À TÉLÉCHARGER
 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 277 (DU 24 JANVIER AU 27 FÉVRIER 2018 ) À TÉLÉCHARGER...

LE SALAIRE DE LA PEUR

Henri-Georges CLOUZOT - France 1952 2h33mn - avec Yves Montand, Charles Vanel, Peter Van Eyck, Folco Lulli, Vera Clouzot... Scénario de Clouzot et Jérôme Géronimi, d'après le roman de Georges Arnaud.

Du 14/05/18 au 10/06/18

LE SALAIRE DE LA PEURA Las Piedras, Amérique centrale, un groupe d’aventuriers interlope attendent le miracle qui pourrait les faire échapper à cet enfer tropical. Quand Jo, un dur à cuire français, débarque, il se lie d’amitié avec son compatriote Mario, qui délaisse alors la séduisante Linda.
À la suite de l’incendie d’un puits, la compagnie pétrolière du coin décide d’embaucher quatre hommes prêts à tout pour convoyer la nitroglycérine nécessaire pour éteindre le brasier. Les quatre heureux élus : Mario, Jo, Luigi l'Italien et Bimba l'Allemand. La nitro peut exploser au moindre choc, le voyage est quasi suicidaire. Mais le mirage de l'argent salvateur est au bout…

Une atmosphère moite et lourde parfaitement reconstituée. Une photo splendide qui souligne l’agressivité et la beauté des décors sauvages. Un suspense impeccablement agencé avec des rebondissements dramatiques angoissants. Une œuvre qui prend toujours aux tripes.