MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 15 AOÛT AU 25 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER ( RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT À 15H45)
COUV-282.jpg, août 2018 ... Lire LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 15 AOÛT AU 25 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER ( RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT À 15H45)...

FERMETURE ESTIVALE - RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT
vacances.jpg, août 2018vacances.jpg, août 2018 ... Lire FERMETURE ESTIVALE - RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT...

LA GAZETTE UTOPIA - N°281 ( DU 20 JUIN AU 31 JUILLET 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv281-web.jpg, juin 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°281 ( DU 20 JUIN AU 31 JUILLET 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°280 ( DU 9 MAI AU 19 JUIN 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv-280.jpg, mai 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°280 ( DU 9 MAI AU 19 JUIN 2018) À TÉLÉCHARGER...

UNE PRIÈRE AVANT L’AUBE

(A PRAYER BEFORE DAWN) Jean-Stéphane SAUVAIRE - France/GB 2017 2h VOSTF - Avec Joe Cole, Vithaya Pansringarm, Pornchanok Mabklang, Panya Yimmumphai... Scénario de Jonathan Hirshbein et Nick Saltrese, d'après le livre autobiographique de Billy Moore. Interdit aux moins de 16 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

UNE PRIÈRE AVANT L’AUBEJean Stéphane Sauvaire, cinéaste français New-yorkais d'adoption, avait il y a maintenant dix ans livré avec Johnny Mad Dog un film saisissant sur les enfants soldats en Afrique, tiré du roman de l'écrivain congolais Emmanuel Dongala. Il revient avec l'adaptation d'un autre livre choc, le récit autobiographique du boxeur anglais Billy Moore, racontant ses années de prison en Thaïlande, dont il a réussi à se sortir à peu près indemne grâce justement à la pratique et à la « philosophie » de la boxe.

La Thaïlande est on le sait au cœur du célèbre Triangle d'Or, au cœur donc de tous les trafics de drogue, et elle a décidé de tenter de les enrayer de la manière la plus radicale qui soit : par une répression sans pitié. Record absolu d'Asie, ce sont plus de 300 000 personnes (pour une population de 69 millions d'habitants ; par comparaison, la France comte 68 000 détenus pour 67,5 millions d'habitants) qui s'entassent dans les prisons thaïlandaises, surpeuplées (224 % de taux d'occupation) et insalubres, dont 4% d'étrangers, presque tous pour des affaires de drogue. Jeune boxeur, Billy Moore, vivait tant bien que mal en Thaïlande, alternant combats plus ou moins légaux et abus de drogues, jusqu'au jour où une escouade de la police est venue exploser sa porte et l'arrêter pour l'enfermer dans une prison dantesque, constituée de cellules géantes peuplées de malfrats par centaines, arborant à travers leurs tatouages toute une vie de crimes. Le jeune britannique blondin subit évidemment son lot d'humiliations et de bizutages violents de la part de ses co-détenus.
Rapidement il va comprendre que sa seule chance de survie, c'est son talent de boxeur qui peut lui permettre d'imposer le respect à ses voisins de cellule, d'autant qu'existe dans le pénitencier un club qui participe même à des championnats inter-prisons.

Ce qui fait la force saisissante du film de Jean Stéphane Sauvaire, c'est à la fois sa mise en scène et son authenticité. Mise en scène organique en permanence au cœur de l'action, notamment des scènes de combat du point de vue de Billy. Authenticité autant dans les scènes de boxe – le jeune Joe Cole a dû suivre un entraînement intensif pour se mettre au niveau de son modèle – que dans la description de la vie carcérale. Non seulement le film a été tourné dans une prison thaï récemment désaffectée, mais les acteurs incarnant les co-détenus ont été choisis parmi d'anciens prisonniers, d'authentiques malfrats particulièrement impressionnants.