MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA - N°284 ( du 31 octobre au 11 décembre 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv-284.jpg, oct. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°284 ( du 31 octobre au 11 décembre 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°283 ( du 26 septembre au 30 octobre 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv-283.jpg, oct. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°283 ( du 26 septembre au 30 octobre 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 15 AOÛT AU 25 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER ( RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT À 15H45)
COUV-282.jpg, août 2018 ... Lire LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 15 AOÛT AU 25 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER ( RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT À 15H45)...

FERMETURE ESTIVALE - RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT
vacances.jpg, août 2018vacances.jpg, août 2018 ... Lire FERMETURE ESTIVALE - RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT...

Séance unique le Mardi 13 novembre à 20h30 au Royal Utopia de Pontoise
suivie d'une rencontre exceptionnelle avec le Maître Tibétain Mogchok Rinpoche

DAKINI

Écrit et réalisé par Dechen RODER - Bouthan 2016 1h58mn VOSTF - avec Amyang Jamtsho Wangchuk, Sonam Tashi Choden, Chencho Dorji...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

DAKINIC’est un film comme un voyage… un voyage aux confins d’un monde troublant et mystérieux, un monde où la spiritualité est tout sauf un vain mot. Ici, sur les terres du Bouthan, le détective Kinley enquête sur une bien étrange disparition, celle d’une nonne bouddiste, figure emblématique d’un monastère. Au village, tout le monde lui parle d’une certaine Choden, une jeune femme à la beauté troublante qui serait en réalité une « sorcière » et se serait volatilisée en même temps que la victime… Au fil de ses recherches, il va croiser sa route, comme un hasard, et nouer une alliance houleuse avec elle. Mais le hasard existe-t-il vraiment ? Ne serait-ce pas plutôt un signe du destin ? Et qui se cache vraiment derrière cette femme au charme envoûtant ? N’a t elle pas des pouvoirs surnaturels ? Au gré de leur voyage, Choden va lui raconter l’histoire des « Dakinis », ces femmes éveillées, bouddhistes, dotées pouvoir et d’une profonde sagesse… Kinley croit alors entrevoir la résolution de l’enquête.

« La “dakini” est un personnage difficile à dépeindre, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. Le terme fait généralement référence à des femmes bouddhistes éveillées, de pouvoir et de sagesse. Mais il peut définir bien plus. Les dakinis peuvent être des humaines, des déités ou encore des divinités, selon leur histoire et la façon dont on l’interprète. On nous dit même que les dakinis peuvent être en chacun de nous.
« Ayant grandi au Bhoutan, j’ai eu la chance d’entendre de nombreuses histoires de dakinis racontées par ma mère. La plupart du temps, dans le Bhoutan moderne, les histoires sur les dakinis ne se propagent plus vraiment, laissant ironiquement leur place au gène masculin dans les histoires de notre passé.
« Lorsque j’ai pu rencontrer une femme qui avait ce pouvoir de dakini, j’ai compris que ces histoires étaient bien plus que des fresques sur les murs des temples ou des textes dans les vieux écrits. Ce sont des faits réels de la force féminine, de leur bravoure de leur compassion et de leur sagesse. Le devoir de mémoire et d’acceptation des dakinis devient de plus en plus important. En tant que bouthanaise, en tant que femme et en tant qu’humaine. Et pour Kinley accepter les dakinis est peut-être le seul moyen de commencer à comprendre son enquête.
« Au Bhoutan, la littérature et les médias nous ont habitués à un regard masculin, et cela m’a incitée à choisir un homme comme protagoniste de cette compréhension et découverte. Je n’ai jamais été éveillée et je n’ai jamais aspiré à le devenir. Je serais incapable de raconter l’histoire de l’illumination, mais peut-être celle de sa rencontre. » Dechen Roden

Mogchok Rinpoché

est un maître du bouddhisme tibétain. A l’âge de trois ans, il a été reconnu par Sa Sainteté le Dalaï Lama comme la réincarnation d'un grand yogi dont la lignée remonte au XIème siècle.  
Mogchok Rinpoché a étudié au monastère de Drepung ainsi qu’à l’université bouddhique de dialectique de Dharamsala. Outre ce cursus traditionnel, Rinpoché a reçu de nombreux enseignements des plus grands maîtres des traditions tibétaines. Pratiquant rimé (non sectaire), Rinpoché transmet l’enseignement authentique du Bouddha.