MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA - N°287 ( du 27 février au 2 avril 2019) À TÉLÉCHARGER
COUV-287.jpg, mar. 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°287 ( du 27 février au 2 avril 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°286 ( du 23 janvier au 26 février 2019) À TÉLÉCHARGER
Couv-286.jpg, janv. 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°286 ( du 23 janvier au 26 février 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°28 ( du 12 décembre 2018 au 22 janvier 2019) À TÉLÉCHARGER
couv-285.jpg, déc. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°28 ( du 12 décembre 2018 au 22 janvier 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°284 ( du 31 octobre au 11 décembre 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv-284.jpg, oct. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°284 ( du 31 octobre au 11 décembre 2018) À TÉLÉCHARGER...

MIA ET LE LION BLANC

Gilles de MAISTRE - France/Afrique du Sud 2018 1h38mn VF - avec Daniah de Villiers, Mélanie Laurent, Langley Kirkwood, Ryan Mc Lennan... Scénario de Gilles de Maistre, Prune de Maistre, William Davies et Jean-Paul Husson d’après le livre de Prune de Maistre. Pour les enfants à partir de 7 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MIA ET LE LION BLANCHeureusement, à l’heure de la sortie de ce film, le Père Noël sera déjà passé par la cheminée. Tant mieux pour vous, à quelques jours près, vous auriez eu droit à « Un vrai bébé lion blanc pour dormir dans mon lit » sur la liste des cadeaux souhaités par vos bambins déjà bien trop gâtés. Car il faudrait avoir un cœur de pierre pour ne pas craquer devant les ronronnement de ce gros matou blanc aux yeux bleus et ne pas être touché par l’incroyable relation entre cette gamine et ce félin sauvage.

Au cœur de la savane, dans la ferme d’élevage de félins de ses parents, Mia ronchonne, elle râle, elle est en colère. Ayant quitté l’Angleterre, ses copains, la grande ville, elle a bien du mal à se faire à cette nouvelle vie en pleine nature. Les animaux ? La beauté des paysages ? Oui, bon et après ? Pourtant un événement va changer le cours de sa vie : la naissance d’un lion blanc dont l’arrivée, rare, est comme une prophétie et Mia a beau être une presque ado blasée de presque tout, elle aime encore secrètement les belles histoires un peu magiques. Préférant d’abord laisser son frère s’occuper du lionceau baptisé Charlie, elle va peu à peu s’approcher de la bête et tomber sous son charme pour finir par entretenir une relation complètement fusionnelle avec lui. Au bout de trois années de vie commune, ils sont devenus inséparables, Mia a retrouvé la joie et le goût de cette vie au grand air au contact de ce singulier compagnon. Mais à l’âge de 14 ans, quand Charlie est devenu un magnifique lion adulte, elle découvre l’insoutenable vérité : son père a décidé de le vendre à des chasseurs de trophées. Désespérée, Mia n’a pas d’autre choix que de fuir avec Charlie pour le sauver.
« Cherche jeunes comédiens prêts à grandir trois ans avec des lions » : telle aurait pu être l’annonce, pas banale, passée pour le casting de Mia et le lion blanc. Car pour raconter avec le maximum d’authenticité cette histoire, Gilles de Maistre a voulu mettre en place un dispositif exceptionnel. Ces félins sauvages ne « s’apprivoisent » qu’au terme d’un long processus d’imprégnation, comme celui expérimenté par le comportementaliste animalier Kevin Richardson. Il fallait donc pour incarner cette histoire que les jeunes acteurs grandissent véritablement avec le lion choisi au berceau pour partager l’écran avec eux. Tout au long des trois ans sur lesquels s’est étalé le tournage, ils ont suivi un entraînement spécifique (supervisé par Kevin Richardson lui-même), quasi quotidien, qui leur a permis de créer et de maintenir cette relation privilégiée avec l’animal. C’est grâce à ce dispositif que Gilles de Maistre a pu réaliser Mia et le lion blanc sans aucun trucage, ce qui lui donne une aura toute particulière.

Des somptueux paysages, une ode à l’enfance dans ce qu’elle a de plus pur, de plus intransigeant (les adultes ont ici des rôles plus ambivalents et sombres, y compris les parents), de plus passionnel, c’est un superbe conte de Noël qui nous emporte très loin.