MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LE PROGRAMME UTOPIA 295 - DU 4 MARS AU 7AVRIL 2020 (À TÉLÉCHARGER)
Couv-296.jpg, mar. 2020 ... Lire LE PROGRAMME UTOPIA 295 - DU 4 MARS AU 7AVRIL 2020 (À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE N°295 ( DU 22 JANVIER AU 3 MARS 2020) À TÉLÉCHARGER
Couv-295-web.jpg, janv. 2020 ... Lire LA GAZETTE N°295 ( DU 22 JANVIER AU 3 MARS 2020) À TÉLÉCHARGER...

LE PROGRAMME UTOPIA 294 - DU 11 DÉCEMBRE 2019 AU 21 JANVIER 2020(À TÉLÉCHARGER)
COUV-294.jpg, déc. 2019 ... Lire LE PROGRAMME UTOPIA 294 - DU 11 DÉCEMBRE 2019 AU 21 JANVIER 2020(À TÉLÉCHARGER)...

LE PROGRAMME UTOPIA 293 - DU 30 OCTOBRE AU 10 DÉCEMBRE (À TÉLÉCHARGER)
Couv-293.jpg, oct. 2019 ... Lire LE PROGRAMME UTOPIA 293 - DU 30 OCTOBRE AU 10 DÉCEMBRE (À TÉLÉCHARGER)...

Hommage à Georges Delerue

Séance unique jeudi 27 février à 20h30 à Utopia Saint-Ouen l'Aumône, organisée en partenariat avec la Mission Image et Cinéma du Conseil Départemental du Val d'Oise précédée d'une introduction musicale avec l'ensemble Vocal Exavocem de Maffliers et La Chapelle du Prince de Conti de l’Isle-Adam (piano et choeurs) qui interpréteront quelques-unes des œuvres de Georges Delerue.

LA NUIT AMÉRICAINE

François Truffaut - France 1973 1h55mn - avec Jean-Pierre Léaud, Jacqueline Bisset, Jean-Pierre Aumont, Valentina Cortese... Scénario de François Truffaut, Jean-Louis Richard et Suzanne Schiffman. Musique de Georges Delerue.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA NUIT AMÉRICAINEFerrand, le metteur en scène affublé d'un Sonotone (rien ne lui « parle », excepté le cinéma ?), commence le tournage de Je vous présente Pamela. Aux studios de la Victorine, à Nice, c'est un ballet ininterrompu d'acteurs mêlant (et confondant) vraie vie et vrai cinéma, et de techniciens qui réclament des précisions en enjambant des câbles. Une ruche où l'on vit deux fois plus fort, deux fois plus vite, au son de la musique de Georges Delerue, comme si la vie menaçait de s'arrêter dès la fin du film. Julie Baker, la jeune star qui joue Pamela, amoureuse de son beau-père, arrive sur le tournage avec son mari, de trente ans plus âgé qu'elle. Alphonse, l'acteur éberlué qui voudrait tant savoir si « les femmes sont magiques », ne quitte le plateau que pour aller au… cinéma. Séverine se regarde vieillir dans le miroir de sa loge et noie ses souvenirs dans le champagne. L'accessoiriste et la scripte cherchent des solutions miracles pour Ferrand, à la fois omniprésent et comme absent.

On a souvent dit qu'avec cette déclaration d'amour à son métier Truffaut voulait démontrer que le cinéma est plus important que la vie. Il montre, surtout, qu'il en est un condensé magique et que la vie est formidable si on l'envisage comme un film.

Guillemette Odicino - Télérama