MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif). PASS CAMPUS : 3,50 euros. Paiement CB, Chèque ou Espèces.

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA 305 DU 15 DÉCEMBRE 2021 AU 25 JANVIER 2022 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA 305 DU 15 DÉCEMBRE 2021 AU 25 JANVIER 2022 ( À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA DU 3 NOVEMBRE AU 14 DÉCEMBRE 2021 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA DU 3 NOVEMBRE AU 14 DÉCEMBRE 2021 ( À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA DU 22 SEPTEMBRE AU 2 NOVEMBRE 2021 ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA DU 22 SEPTEMBRE AU 2 NOVEMBRE 2021 ( À TÉLÉCHARGER)...

LA GAZETTE UTOPIA DU 18 AOÛT AU 21 SEPTEMBRE ( À TÉLÉCHARGER)
  ... Lire LA GAZETTE UTOPIA DU 18 AOÛT AU 21 SEPTEMBRE ( À TÉLÉCHARGER)...

LA CINQUIÈME VICTIME

(While the city sleeps) Fritz Lang - USA 1956 1h40mn VOSTF - avec Dana Andrews, Rhonda Fleming, Sally Forrest, Vincent Price... Scénario de Casey Robinson, d’après un roman de Charles Einstein.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA CINQUIÈME VICTIMELe « Tueur au rouge à lèvres » terrorise la ville en assassinant des femmes seules. Un patron de presse, veule héritier de son père qui vient de mourir en lui laissant la responsabilité du journal qu’il avait créé, ne trouve rien de mieux que d’organiser une compétition pour départager trois journalistes ambitieux qui veulent prendre la direction de la rédaction : celui qui parviendra à démasquer le serial killer aura le poste ! Prêts à tous les coups tordus pou réussir, les reporters font preuve d’un arrivisme qui finirait presque par rendre le tueur sympathique… Un modèle de polar tendu et noir, qui se double d’un portrait au vitriol de la presse, pilier de la société américaine. Avec Fury (montré chez nous il y a deux ans et demi), c’est le film préféré de Fritz Lang parmi son œuvre américaine.