Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Install-party à Tournefeuille samedi 17 juin
Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas vers la liberté est toujours délicat, de vous aider à ...

Deux séances spéciales ce week-end!
Il est vivement conseillé d'acheter vos places en avance!Dimanche 14 mai à 10h30 avec le subtil et réjouissant RARA (texte complet du film sur le site d'Utopia Avignon)!Pour faire cisrculer l'information c'est cet événemant facebook.  Et vous étiez une centaine ce samedi pour le film l'Opéra! Mer...

JE M'APPELLE
dimanche 7 mai, jour d'élection, jour de marché… Incroyable surprise sur la place de la mairie : Garniouze était-là avec son nouveau spectacle de rue. Toujours aussi populaire, politique, prenant… Seule déception: n'avoir pas su qu'il était-là et en avoir loupé une partie.  « Je m’appelle » retra...

AVA

Léa MYSIUS - France 2017 1h45mn - avec Noée Abita, Laure Calamy, Juan Cano, Tamara Cano, Baptiste Archimbaud, Franck Beckman... Scénario de Léa Mysius et Paul Guilhaume. Festival de Cannes 2017 : Semaine de la Critique.

Du 21/06/17 au 11/07/17 à Tournefeuille

AVANous n'avons pas pu voir Ava, qui n'est même pas tout à fait terminé au moment où nous bouclons cette longue gazette de six semaines, qui le sera tout juste pour être présenté à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes 2017, section toujours riche et passionnante, et souvent découvreuse de nouveaux talents. C'est tout à fait le cas ici puisque Ava est le premier long métrage d'une toute jeune réalisatrice, Léa Mysius, remarquée et primée dans plusieurs festivals pour trois courts métrages qui sortent vraiment du lot : on en a vu deux, Cadavres exquis (2013) et Les Oiseaux-tonnerre (2014), intenses et troublants, d'une grande force visuelle, qui mettent en scène tous les deux des personnages très jeunes, une gamine de 8 ans dans le premier, deux ados, frère et sœur, dans le deuxième. Personnages complexes, jamais caricaturaux, qui témoignent d'une subtilité, d'une qualité d'écriture rares.

Nous sommes donc tout à fait curieux de découvrir l'histoire d'Ava : elle a treize ans et se trouve en vacances avec sa mère au bord de l'océan, dans le Sud-Ouest de la France. Vacances qui s'annoncent relativement banales, journées à la plage et soirées aussi festives qu'elles peuvent l'être dans une petite station balnéaire entre une ado qui commence à se doter d'une personnalité bien à elle et une mère pimpante et plutôt délurée. Mais une nouvelle va venir bouleverser le séjour trop tranquille : Ava apprend qu'elle est en train de perdre la vue, et que ça va arriver vite. À peine le choc encaissé, sa mère décide qu'il faut faire comme si de rien n'était et elle promet à sa fille de lui faire passer le plus bel été de sa vie, elle va se mettre en quatre pour ça. Mais Ava veut affronter le problème à sa manière, et elle commence par voler le grand chien noir qu'elle a vu plusieurs fois sur la plage, et qui appartient à un jeune immigré qui n'est de toute évidence pas en règle…

C'est tout ça, cette nouvelle terrible, cette rencontre inespérée, qui va faire que ces vacances ne ressembleront à aucune de celles qu'Ava a vécues auparavant…