Loading

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 48€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Un week-end tout en gourmandises… dans le coin cheminée, à Tournefeuille!
SAMEDI 7 MARS 12h: Auberge espagnole avec LES CASSEROLES ENCHANTÉES. Chacun amène une bonne chose à partager. On mange, on boit, on rigole, on chantonne! DIMANCHE 8 MARS: rencontre avec DISCOSOUPE! Petit déjeuner: amenez des viennoiseries, on fournit le café. 10h projection "les glaneurs et la glan...

Cin'éloquence : prise de parole
Après un an d’absence et une mue réussie (Le lycée Bayard est devenu Urbain Vitry), les élèves reviennent en force avec trois textes concis et enlevés qui prouvent encore un fois que le cinéma peut être un bon outil pour appréhender l’écriture. Autre point positif, on retrouve des élève...

Les Tricoteuses
De fils en aiguilles, les tricoteuses ont habillé la pendule d'Utopia, elles ont été inventives ... TIC TAC TIC TAC, en référence au clip de la pendule (visible en avant programme dans votre cinéma Utopia de Tournefeuille) On a enfermé le gilet de la motarde rockeuse dans la vitrine historique, ...

Caméléon éphémère
Description d'une nouvelle mode ... Un legging, en lycra bordeaux, avec un galon partant des hanches jusqu'aux chevilles , lys royaliste ... Qui peut faire mieux pour s'accorder avec la déco d'Utopia. Merci à cette jeune spectatrice anonyme d'avoir jouer le jeu de la séance photo!... Lire Camélé...

Bal tragique à Charlie Hebdo…
C’est comme être embarqués dans un train devenu fou : impossible de ralentir, de freiner, de descendre… il y a un bon moment qu’on le voit prendre de la vitesse, on a beau avec d’autres agiter nos petits bras, brandir les appels à la raison : la bête prend de la vitesse,...

Vendredi 6 mars à 21h à Toulouse, projection unique et surprenante (chuuut !) dans le cadre du Pink Paradize Festival : avec des comédiens étranges, un Monsieur Loyal déconcertant et des surprises ! Welcome to Excentric City ! lesproductionsdupossible.com (achetez vos places à partir du 28 février, tarif unique 6€).

FREAKS

Tod BROWNING - USA 1932 1h05mn VOSTF - avec Wallace Ford, Leila Hyams, Olga Baclanova, Roscœ, Henry Victor… et tous les « artistes » du cirque Barnum...

Du 06/03/15 au 06/03/15 à Toulouse

FREAKSQuand on a vu Freaks, même réduit à l'échelle de l'écran de télévision (c'est mon cas), pas question de l'oublier. L'impression qu'il vous laisse est indélébile : son ambiance, ses images, ses personnages en font un film unique, à part, diamant brut scintillant définitivement dans notre mémoire. Aux frontières du fantastique et de l'épouvante, Freaks est en réalité un extraordinaire film d'amour de l'humanité, même et surtout lorsqu'elle est cachée sous les apparences de l'anormalité, de la monstruosité. Et à la fin de l'histoire, la monstruosité en question est bien du côté des physiquement normaux, dont l'âme et le cœur se sont atrophiés…

Il était une fois le cirque de Madame Tetrallini, célèbre pour sa troupe de curiosités de la nature, propres à assouvir la soif de voyeurisme des badauds : lilliputiens, hommes troncs, femmes à barbe, sœurs siamoises… Parmi les nains, Hans, Monsieur Loyal miniature, est fiancé à Frieda, écuyère haute comme trois pommes. Mais il est fasciné par la beauté de Cléopâtre, trapéziste vedette de la troupe et maîtresse de l'athlète Hercule.
Cléopâtre prend un malin plaisir à torturer Hans, qu'elle mène par le bout du nez, et à faire souffir Frieda, qui voit clair dans son jeu cruel. Lorsqu'elle apprend que son minuscule soupirant va hériter d'une grosse fortune, elle décide de l'épouser, avant de tenter de l'empoisonner, avec la complicité de son Hercule. Et en dépit des efforts de Frieda, le mariage a lieu, et le repas qui suit la cérémonie est le début des humiliations pour Hans…
Accueillie comme une des leurs par tous les « monstres » amis de Hans, Cléopâtre va les rejeter violemment, submergée par le dégoût. Elle n'a aucune idée sur le coup de l'erreur qu'elle commet. Elle ne voit pas que les « monstres » ne le sont que parce qu'on les exhibe. En dehors de la piste, pris dans leur vie quotidienne, ce sont des êtres qui ont les préoccupations les plus humaines, les sentiments les plus universels. Le crime de Cléopâtre et d'Hercule, c'est de persévérer à considérer les « monstres » comme des monstres, à les réduire à leur reflet. La vengeance des rejetés sera terrible…

Le film se déroule dans une atmosphère de cour des miracles. L'humour de certaines scènes (le mariage des sœurs siamoises), cet humour déjà cruel devient fatalement tragique lorsque les « monstres » décident de se venger de Cléopâtre et d'Hercule et quand, l'orage s'en mêlant, les éclairs laissent voir par éclipses un pygmée jouer de l'ocarina tandis qu'un nabot fait jaillir la lame de son couteau à cran d'arrêt, et que l'homme-tronc caresse avec une nonchalance terrible son pistolet… La révolte des damnés de la terre prend des dimensions extraordinaires, entre les roulottes, c'est une panique de fin du monde… Magnifique !