Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Deux séances spéciales ce week-end!
Il est vivement conseillé d'acheter vos places en avance!Dimanche 14 mai à 10h30 avec le subtil et réjouissant RARA (texte complet du film sur le site d'Utopia Avignon)!Pour faire cisrculer l'information c'est cet événemant facebook.  Et vous étiez une centaine ce samedi pour le film l'Opéra! Mer...

JE M'APPELLE
dimanche 7 mai, jour d'élection, jour de marché… Incroyable surprise sur la place de la mairie : Garniouze était-là avec son nouveau spectacle de rue. Toujours aussi populaire, politique, prenant… Seule déception: n'avoir pas su qu'il était-là et en avoir loupé une partie.  « Je m’appelle » retra...

"Sans revenu, point citoyen"
Edito gazette n°235 Stimulante n'est-il pas, cette campagne électorale ? Stimulante et surprenante, tellement il était impossible d'imaginer qu'un jour il reviendrait à la gauche l'idée pour le moins improbable de redevenir la gauche. Ben oui ! Pincez vous vieux crabe, dans un espace de plus en...

LES FANTÔMES D’ISMAËL

Arnaud DESPLECHIN - France 2017 1h50mn - avec Mathieu Amalric, Charlotte Gainsbourg, Marion Cotillard, Louis Garrel, Laszlo Szabo, Hippolyte Girardot, Alba Rohrwacher... Festival de Cannes 2017 : Film d'ouverture.

Du 17/05/17 au 13/06/17 à Tournefeuille

LES FANTÔMES D’ISMAËLAprès l'oubli – assez incompréhensible – par le comité de sélection du très beau Trois souvenirs de ma jeunesse il y a deux ans, Arnaud Desplechin est de retour dans la sélection du Festival de Cannes, hors compétition – mais il s'en fiche probablement un peu et nous aussi – mais en ouverture.

« C'est le portrait d'Ivan, un diplomate qui traverse le monde sans n'y rien comprendre. C'est le portrait d'Ismaël, un réalisateur de films qui traverse sa vie sans n'y rien comprendre non plus. C'est le retour d'une femme, d'entre les morts. C'est aussi un film d'espionnage… Cinq films compressés en un seul, comme les nus féminins de Pollock… »

Ainsi commence la note d'intention du réalisateur lui-même qui présente son film comme un assemblage de morceaux éclatés de la vie de personnages totalement perturbés par des événements incontrôlés, incontrôlables.. sorte de puzzle à reconstruire, de fils à démêler…
Ismaël (Mathieu Amalric, qui réendosse ici l'identité qu'il avait dans Rois et reine), pas plus que Bloom, son maître en même temps que son ex beau-père, ne se remet de la mort de Carlotta (Marion Cotillard), disparue il y a vingt ans. Il vit cependant une relation forte avec Sylvia (Charlotte Gainsbourg) : il l'aime, elle l'aime aussi, ils sont heureux.

A la veille du tournage de son nouveau film, consacré au portrait d'Ivan, personnage largement inspiré par son frère, Carlotta, pourtant déclarée officiellement morte, revient. Et bouleverse tout. Sylvia s'enfuit… Ismaël refuse que Carlotta revienne dans sa vie. Il a peur de devenir fou, s'échappe du tournage et s'enferme dans sa maison familiale à Roubaix…