LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



Communautés sur Internet, réalités virtuelles : de l'autre côté du miroir. Projection unique jeudi 24 février à 20h30 à Toulouse, suivie d'une rencontre avec les réalisateurs Alain Della Negra et Kaori Kinoshita, soirée organisée avec l’association L’Esplanade, rézo-labo d’acteurs toulousains du numérique (achetez vos places à l'avance à partir du lundi 14 février).
The Cat, the Reverend and the Slave est disponible en HD en Vidéo en Poche !

THE CAT, THE REVEREND AND THE SLAVE

Alain Della Negra et Kaori Kinoshita - documentaire France 2010 1h20mn VOSTF - Avec Patrick Teal (le chat), Benjamin L. Faust (le révérend), Krista Kenneth (l'esclave)...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

THE CAT, THE REVEREND AND THE SLAVEAlain Della Negra et Kaori Kinoshita explorent les méandres de Second Life, ce « métavers » qui apparaît plutôt, quelques années après sa création (2003), comme une sorte de terrain d’expériences, une autre forme de réseau social, riche en possibilités et en travestissements. Au départ du projet, une exploration du jeu, méthodique, un an de rencontres et d’échanges en ligne avec une communauté disséminée mais qu’ils circonscrivent bientôt à la côte ouest des Etats-Unis, le berceau de Second Life. Un an de repérages et de nuits blanches passées à ratisser une zone où les fantasmes les moins avouables sont possibles, où le réel et le virtuel s’épousent en un drôle de tissu, à la fois informatique et tellement humain.

The Cat, the Reverend and the Slave est une virée « IRL » (In Real Life) à la rencontre tout à fait réelle des membres des différentes tribus qui constituent Second Life, les furries, les goréens et les évangélistes, mais à des années-lumière d’un énième pensum pédagogique sur les univers virtuels. « On a passé un an à voyager sur Second Life, au moins quatre heures par nuit, en se relayant […] C’était pour nous un moyen de rencontrer des joueurs, de rentrer en contact avec eux et de leur expliquer notre projet de film. Certains s’enfuyaient immédiatement, d’autres au contraire ont commencé très vite à se confier et même à vouloir se raconter. »
Rapidement, le film prend une dimension vertigineuse, la rationalité ne semble plus avoir sa place. Un homme extériorise ses tendances à être un chat, un autre contrôle la vie sexuelle de ses esclaves depuis sa chambre, un pasteur évangélise les âmes en déshérence sur SL… Les réalisateurs ne jugent pas, le spectateur, lui, a froid dans le dos avant d’être gagné par une certaine tendresse. Car s’expriment ici, et de manière inédite, une quête de sens et un appel vers l’autre. Tour à tour film d’horreur, film comique, ethnographique et philosophique, la force de The Cat, the Reverend and the Slave est de restituer à merveille l'imbrication du réel et du virtuel, en restant constamment à l'écoute de ses personnages : « pour les joueurs de Second Life, "seconde vie" ne signifie pas vie simulée, mais vie prolongée. »

Le dégagement final sur le festival-monde Burning Man (qui aurait inspiré le créateur de Second Life), en plein désert du Nevada, clos cette exploration de l’homme-mutant en tentant d’esquisser le portrait d’un « nouveau genre humain, polymorphe et télépathe, dont la perception psychique et sensorielle s’étend aux mondes invisibles ». Un membre explique ainsi que « dans le futur, notre technologie nous permettra d'être ici, physiquement, et aussi là-bas. » Nous trouvons-nous face à un film d'anticipation ?

Mashup des articles de Benoit Hické (poptronics.fr) et Damien Leblanc
(cinema.fluctuat.net)

L’Esplanade est un rézo-labo d’acteurs toulousains du numérique qui veulent se retrouver, échanger, et porter ensemble des projets autour de la création numérique, regroupant des acteurs des musées, bibliothèques, cinéma, hacklabs et fablabs, développeurs indépendants, artistes du numérique, consultants web, wikipédiens… L’Esplanade propose aussi d’accompagner des projets dans le domaine sous forme de conseils et de formations. Plus d’infos sur le site www.lesplanade.org