LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



Tournefeuille : Samedi 19/03 à 12h00 et Lundi 21/03 à 18h20 • Toulouse : Vendredi 25/03 à 17h50 et Samedi 26/03 à 22h00.

L’OEIL INVISIBLE

(LA MIRADA INVISIBLE) Diego LERMAN - Argentine 2010 1h35mn VOSTF - avec Julieta Zylberberg, Osmar Núñez, Marta Lubos... Scénario de Diego Lerman et Maria Meira.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

L’OEIL INVISIBLENous sommes à Buenos Aires en mars 1982, toujours sous le joug de la dictature militaire. Marita est une jeune fille de 23 ans mais sa vie est déjà bien morne : son quotidien semble invariable, entre sa mère et sa grand-mère. C'est vrai que sous un régime pareil, ce n'est pas la fête tous les jours non plus ! Elle vient pourtant de décrocher un boulot, Marita, et pas n'importe lequel ! Un poste de surveillante au Lycée National de Buenos Aires, qui forme les futures élites du pays. Marita est tellement discrète, impassible, absente, presque sans vie, que c'est sans doute grâce à cette apathie qu'elle l'a décroché ce poste. Le surveillant en chef de l'établissement ne s'y est pas trompé : il a bien détecté en elle l'employée zélée qu'il attendait. Car surveiller dans ce genre d'établissement, c'est bien plus qu'un simple travail de pion, c'est un travail d'espion. Il va donc lui apprendre à être l'œil qui voit tout sans être vu : l'œil invisible.
Droite dans ses bottes, Marita est encore plus zélée que prévu. Mais elle est quand-même en contact quotidien avec des jeunes gens à peine moins âgés qu'elle, et pour une demoiselle n'ayant jamais fréquenté de garçons, ça s'apparente à un éveil à la vie… Son apparente rigidité va commencer à se fissurer. Son surveillant en chef, qui devine peu à peu ce qui se trame, le lui fera payer chèrement.

La bonne idée de Diego Lerman est d'avoir, à travers le destin d'une jeune femme en devenir, raconté un moment décisif de l'histoire de son pays. Les frustrations, la soumission à l'autorité ne peuvent pas indéfiniment faire le poids face à une jeunesse frémissante, éprise de liberté. Les récents exemples tunisiens et égyptiens nous le confirment de belle et forte manière.