LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



PLANIFICATION ÉCOLOGIQUE, UNE NÉCESSITÉ ? Vendredi 27 avril à 20h30 à Toulouse (le lendemain du funeste anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl), projection unique suivie d’un débat avec le Front de Gauche (achetez vos places à partir du 12 avril).

INTO ETERNITY

Écrit et réalisé par Michael MADSEN - documentaire Danemark 2010 1h15mn VOSTF - Grand Prix 2011 du Festival du film de l'environnement (France).

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

INTO ETERNITYÇa a la saveur d'un film de fiction… La beauté des images, l'étrangeté des décors, la bande son qui nous fait décoller mystérieuse, presque planante, dégagent comme une forme de poésie fascinante. Cette histoire semble tellement extraordinaire et folle qu'on peine à y croire. Et pourtant : this is a true story ! À faire frissonner des générations entières le soir à la veillée.
« Il y a bien longtemps, l'homme a appris à maîtriser le feu. Un jour, il a découvert une nouvelle flamme si puissante qu'elle ne peut être éteinte. Il réalisa alors avec horreur qu'elle pouvait aussi bien créer que détruire… Il chercha de l'aide, en vain. Alors, il creusa une cachette au fond de la terre pour que la flamme puisse y brûler pour l'éternité… »

ONKALO en finlandais veut dire « la cachette » et c'est en Finlande que ce projet fou est en train de mobiliser des centaines d'hommes, autant de formidables machines : creuser un trou profond, profond et immense comme l'enfer. Des kilomètres de tunnels plongeant au cœur de la terre, pour mettre loin de toute forme de vie, hors de portée des hommes, des déchets nucléaires, des déchets qui resteront terriblement nocifs pendant au moins 100000 ans. Vous vous frottez les mirettes : les pyramides existent depuis 5000 ans et il aura fallu 14 siècles pour commencer à déchiffrer leurs hieroglyphes… Onkalo : premier dépôt permanent, unique au monde, de déchets nucléaires : une fois que ce dépôt aura été rempli, l'installation scellée à jamais, comment mettre en garde nos descendants, dans quelle langue, quels signes pourront-ils lire, auront ils les codes pour traduire les messages informatiques leur donnant le mode d'emploi, sur quel support conserver les instructions indispensables pour qu'ils comprennent… dans 500 ans, 1000 ans, 10000 ans ?
104 réacteurs nucléaires sont en fonctionnement aux États Unis, 58 en France qui se place en deuxième position sur les 31 pays dotés du feu nucléaire… Au total 760 réacteurs nucléaires à usage militaire dans les monde, 442 destinés au nucléaire civil et qui produisent 17% de l'électricité mondiale… auxquels vont s'ajouter 70 nouvelles centrales toutes plus sûres les unes que les autres, bien entendu : c'est ce que chantaient les Russes, ce que clamaient les Japonais il n'y a pas si longtemps pour mieux vendre leur petite affaire, comme nous-mêmes le clamons aujourd'hui… À supposer que contrairement à Fukushima ou à Tchernobyl, nos belles centrales ne nous pètent pas à la gueule… que va-t-on bien pouvoir bien foutre des déchets radioactifs, passés, présents et à venir ?

On estime le poids des déchets nucléaires autour de 300000 tonnes à ce jour et ce chiffre ne cesse d'augmenter à chaque heure qui passe. Combien imagine-t-on pouvoir en cacher à Onkalo, dans ce formidable réservoir à 300 kilomètres au nord d'Helsinki ? Et que fait-on des millions de tonnes à venir ?
Ils sont formidablement fiers, ceux qui construisent ce sanctuaire, fiers d'avoir trouvé LA solution pour protéger l'humanité et ses descendants pour des siècles. Pourtant, à certaines question que pose naïvement Michael Madsen, le réalisateur, ils sont embarrassés, les réponses se font hésitantes, contradictoires. Tandis que les monstrueuses machines continuent de creuser toujours plus profond dans l'obscurité, splendide, gigantesque, on s'interroge sur le nombre de trous du même genre qu'il faudra faire pour cacher les conséquences de notre frénésie à consommer au-delà de ce qui nous est nécessaire…