Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Berhart, L’esthétique vulgaire Lowbrow art et pop-symbolisme
Qu’est-ce que le lowbrow art ? Le Lowbrow Art est l’expression la plus récente de la Pop Culture dans l’art, opérant une synthèse surréaliste de tous les courants et les icônes qui l’ont traversé. Né à l’initiative de Robert Williams, le Lowbrow Art, plus largement appelé Pop Surréalisme, rencon...

Dimanche 10 à 10h IRRINTZINA! Le cri de la génération climat…
Un film qui donne du courage! Des luttes non violentes, galvanisantes… ça existe! Il suffit de les rejoindre pour qu'elles soient encore plus efficaces. Alors? On vous attend? Vous amenez les croissants, on prépare le café!?    http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index.php?id=3410&mode=filmhtt...

Install-party à Tournefeuille samedi 17 juin
Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas vers la liberté est toujours délicat, de vous aider à ...

NOS CHOIX TRANSFORMENT NOTRE SOCIÉTÉ : petit déjeuner dimanche 13 octobre à 10h à Tournefeuille, dans le cadre de la Foire bio du Grand Toulouse (base de loisirs de la Ramée à tournefeuille), projection unique suivie d’un débat avec des membres de l’association ERABLES 31 (Ensemble pour Représenter l’Agriculture Biologique Locale, Ecologique et Solidaire en Haute-Garonne).

LES MOISSONS DU FUTUR, comment l’agroécologie peut nourrir le monde

Marie Monique Robin - documentaire France 2012 1h36mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LES MOISSONS DU FUTUR, comment l’agroécologie peut nourrir le monde« Si on veut nourrir le monde, il faut de toute urgence interdire les poisons chimiques – pesticides et OGM – en développant des techniques agroécologiques, respectueuses des ressources naturelles, moins gourmandes en énergies fossiles et eau, captatrices de dioxyde de carbone et non plus émettrices de gaz à effet de serre comme l’est aujourd’hui l’agriculture chimique, et surtout saines pour l’environnement et les humains. » Marie Monique Robin

Après la mise en lumière des scandaleuses pratiques des multinationales agro-chimico-semencières avec Le monde selon Monsanto en 2008 et Notre poison quotidien en 2010, Les moissons du futur nous fait découvrir aux quatre coins du monde des pratiques alternatives paysannes pleines d’espoirs. Nous avons entendu mille et une fois cette affirmation non discutable : sans les OGM (et toutes les friandises associées : herbicides, pesticides, engrais…) on ne pourra pas nourrir les bientôt neuf milliards d’habitants de notre planète. On ne peut que penser au désert vert des monocultures de soja roundup ready en Argentine, au Brésil et dans d’autres pays d’Amérique du sud qui laissent sur le bord de la route au sens propre des milliers de familles paysannes sous alimentées avant qu’elles ne soient contraintes de rejoindre les bidonvilles des mégapoles. Il est quand même pour le moins paradoxal que la très grande majorité des populations souffrants de malnutrition soit des… paysans.

L’agroécologie est tout le contraire d’une agro industrie unifiant tout sur son passage : je ne veux voir qu’un même épi breveté du nord au sud. Elle met en synergie les femmes et les hommes, les territoires et les pratiques culturales locales. Le bonheur est au bout du milpa, du push-pull, des teikei, etc. Non, pas besoin de décodeur pour découvrir ces pratiques et le rayonnement des femmes et des hommes qui en parlent.