LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



SCIENTOLOGIE, PSYCHANALYSE ET CAPITALISME : jeudi 07 mars à 20h à Toulouse, projection de The Master suivie d'un débat animé par Thierry Lamote, chercheur associé à l’Équipe de Recherches Cliniques (Université du Mirail), auteur du livre La scientologie déchiffrée par la psychanalyse : la folie du fondateur L. Ron Hubbard (PUM), et Marie-Jean Sauret, psychanalyste, Professeur de psychologie (Université du Mirail), auteur notamment de Malaise dans le capitalisme (PUM). Achetez vos places à partir du 23 février.

Le film de Paul Thomas Anderson évoque avec subtilité la naissance de la dianétique et les premiers balbutiements de ce qui allait bientôt devenir l’Église de scientologie. En s’attachant à filmer la relation intense et ambiguë entre un Maître et un adepte, le réalisateur est parvenu à mettre à nu les liens libidinaux que Freud posait au fondement de la formation des groupes. Au-delà de l’efficacité supposée de ses techniques de « manipulation mentale », le succès de cette secte semble bien avoir les mêmes sources que celui du discours capitaliste : il viendrait de ce qu’elle promet, en rejetant le constat freudien d’un malaise inhérent au fait même d’être humain, de libérer l’homme de son désir en l’engageant sur les voies d’une jouissance sans entrave. Lieu d’expérimentation de techniques de conditionnement, la scientologie se présente aussi comme un laboratoire où s’expérimente, depuis plus d’un demi-siècle, une socialité adaptée aux exigences du Marché : de là vient son audience internationale ainsi que la réflexion à laquelle elle ouvre (bien malgré elle) concernant le lien social contemporain. Le débat s’organisera sur cette trame et à partir des étonnantes affinités, suggérées par P.T. Anderson, entre la paranoïa sous-jacente au mouvement scientologue et la société qui l’a vu naître.

THE MASTER

Écrit et réalisé par Paul Thomas ANDERSON - USA 2012 2h17mn VOSTF - avec Joaquin Phœnix, Philip Seymour Hoffman, Amy Adams, Laura Dern...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

THE MASTERQu’importe au fond de savoir si le personnage interprété par Philipp Seymour Hoffman est directement inspiré par L. Ron Hubbard : c’est lui, peut-être, mais ce pourrait être un autre, un de ces gourous, mentors manipulateurs, mégalo prédicateurs, hommes de pouvoir asseyant leur autorité sur les âmes les plus fragiles. Et elle l’est, fragile, l'âme de Freddie Quell, pas d’une fragilité évidente qui s'exprime par un tremblement de lèvres ou une voix hésitante, une fragilité bien dissimulée sous la nervosité d’un corps sec et musclé, un corps qui n’hésite pas à se mettre en danger : les coups reçus et donnés, l’alcool ingurgité à forte doses comme le carburant maléfique d’un être à la dérive. La guerre est terminée et les soldats sont rentrés à la maison. Freddie, qui fut marin sur un navire de guerre, n’a nulle part où aller, nulle famille, nul port d’attache. Comme pour tant d’autres qui ont connu le combat, la vie de régiment, qui ont parcouru les océans, le retour au pays a le goût amer du vide. Quand il rencontre celui que tous appellent « le Maître », sa vie va prendre une nouvelle dimension.

Le Maître ne va jamais seul. Il est entouré d’une cour qui le suit, le flatte, l’idolâtre et forme autour de lui un premier cercle de partisans pour lesquels chacun de ses mots, chacune de ses théories est parole d'évangile. Le Maître défend et prêche une cause qui est avant tout celle de sa propre mégalomanie, mélange de spiritualité new age et de psychologie bas de gamme où il est question de renaissance, de réincarnation et d'hypnose, le tout enrobé dans un discours vaguement scientifique. Le Maître sait embobiner mieux que personnes les dames en manteau de fourrure qui l'invitent volontiers sur leur yacht privé ou dans leur résidence secondaire et qui lui signent de gros chèques… car la cause coûte cher, très cher.
Est-il sincère ? Cherche-t-il vraiment à aider ses semblables ? Ou est-il un escroc charismatique avide d'argent, de reconnaissance et de pouvoir ? Impossible de le savoir vraiment et Paul Thomas Anderson ne nous éclairera ni sur les véritables intentions de Lancaster Dodd, ni sur le cheminement intime qui a fait de lui « le Maître ». Et c’est bien là toute la puissance du film et toute sa complexité : en s’attachant uniquement à la confrontation presque animale entre deux hommes, il livre non pas le portrait de deux psychologies que tout oppose mais les enjeux de cette dualité : manipulation, fascination, sentiments ambigus d’attirance et de rejet, humiliations et petites jouissances perverses.

Dès lors, l’étude devient passionnante car elle s’affranchit de l’histoire propre de ces deux personnages pour ne parler que du rapport humain qui va lier ces deux âmes dans une relation mouvante du dominant/dominé, très ancrée dans une Amérique en quête de sens. Comme toujours chez Paul Thomas Anderson, on retrouve une minutie, un sens du détail qui donnent au film une envergure hors du commun. La confrontation des deux (géniaux) comédiens est presque filmée à la manière d’une étude entomologique à laquelle on assiste avec délectation, qui suscite fascination et trouble profond…

La scientologie déchiffrée par la psychanalyse : la folie du fondateur L. Ron Hubbard (par Thierry LAMOTE)
Étudier l'Église de scientologie comme une « simple » entreprise à but lucratif – et Ron Hubbard comme un pur escroc, à la fois machiavélique et rationnel –, c'est rater une dimension essentielle : la scientologie est avant tout le produit du système délirant construit par son fondateur, dont la personnalité psychotique a laissé de profondes empreintes sur l'organisation et la doctrine. Au gré d'une fascinante plongée dans les écrits d'Hubbard, cet ouvrage propose une approche décapante du phénomène scientologue et en renouvelle en profondeur la compréhension. Il passionnera les lecteurs férus de psychanalyse et, plus largement, tous ceux qui sont intéressés par l'emprise des mouvements sectaires.
Psychologue clinicien, Thierry Lamote est docteur en psychanalyse et psychopathologie. Il est chargé d’enseignement dans le cadre du Diplôme Universitaire de la Découverte freudienne (Université Toulouse Le Mirail) et chercheur associé à l’Équipe de Recherches Cliniques (ERC, Toulouse-Le Mirail).

Les Presses Universitaires du Mirail (PUM) sont un service commun de l’université de Toulouse-Le Mirail (UTM). Elles ont été créées en mai 1987 par décision du Conseil d’administration. Elles ont pour mission de participer à la promotion et à la diffusion de la recherche en lettres, en langues, en sciences de l’homme et de la société et en sciences de l’ingénieur, que celle-ci soit produite au sein de l’université du Mirail ou dans d’autres universités et centres de recherche français ou étrangers. Les PUM comptent à leur catalogue plus de 900 titres, répartis au sein de 23 collections et 12 revues.