LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Le cinéma et le bistrot d'Utopia Tournefeuille sont fermés jusqu'au 12 août
Le lieu sera fermé jusqu’au 12 août pour réalisation des grosses œuvres afin de conforter le terrain qui héberge le cinéma. En effet un affaissement du terrain concernant l’annexe de la salle 1, sortie de secours côté bistrot, a mis à rude épreuve notre bâtiment, comportant de problèmes divers e...

SOS Méditerranée lance un appel aux dons
Chères citoyennes, chers citoyens,À l’heure où nous vous écrivons, l’Ocean Viking fait route vers la Méditerranée centrale pour porter secours aux personnes en détresse en mer. Durant ces dernières semaines et suite à la fin de notre partenariat médical avec Médecins Sans Frontières, nous avons dû n...

Pour un cinéma durable et des rencontres d’une nuit (par Anna Pitoun)
La chance quand on est réalisatrice de films documentaires c’est que vos travaux suscitent des débats. Alors on vous invite. Pour une soirée, une matinée. A une rencontre avec le public. C’est l’une des choses que je préfère. Ces moments d’échange, quand la lumière se rallume et que les spectateurs ...

Atelier d'écriture YAKSA 7 : Kévin
La première fois que je l’ai vu, c’était à mon anniversaire, il était sorti d’un énorme gâteau avec des oreilles de lapin et un pompon blanc coincé entre les fesses. On peut pas vraiment dire que ce soit mon genre de mec mais il s’était passé un truc, je ne sais pas quoi exac...



Jeudi 5 juin à Tournefeuille, en collaboration avec Mix'art Myrys, la séance de 20h30 (au tarif habituel) sera suivie d'un concert de Crash tes couilles. Participation libre mais nécessaire pour rémunérer les musiciens ! Venez nombreux (achetez vos places à partir du 24 mai).

WE ARE THE BEST

Écrit et réalisé par Lukas MOODYSSON - Suède 2013 1h42mn VOSTF - avec Mira Barkhammar, Mira Grosin, Liv Lemoyne, Linnea Thörnvall, Peter Eriksson... D'après la bande dessinée Never goodnight, de Coco Moodysson.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

WE ARE THE BESTCe film est une vraie bouffée de fraîcheur et pas seulement parce qu'il nous vient de Suède ! À voir en bande ou en famille, c'est franchement bonnard !
Stockholm, 1982 après Jésus-Christ. La terre est envahie par une terrible vague de disco. Toutes les filles rêvent de ressembler à ces stars extravagantes qu'on aperçoit sur le petit écran et qui ne brillent que par leurs paillettes. Toutes ? Non ! Car voilà qu'un groupe d'irréductibles collégiennes de treize ans à peine se dresse contre l'ordre établi et s'écrie « Punk is not dead ! ». Bon, un groupe, c'est beaucoup dire… Mais elles sont au moins deux ! D'abord il y a Bobo, rebelle par essence, qui pourrait en remontrer à bien des mecs qui, tout contestataires qu'ils s'affichent, s'attendent tout de même à ce que leurs punkettes restent mignonnes et féminines. Incapable de se fondre dans les conventions des autres, d'emblée elle s'y refuse. Mignonne elle ne l'est pas et n'essaiera pas de l'être. La mode est aux cheveux longs et aux pantalons moulants, aux mini-jupes quand on l'ose ? Bobo fera tout le contraire : cheveux courts à la diable, cachée sous des pulls bien trop amples, elle se nourrit de tout ce courant anticonformiste, de sa musique, de ses textes. La meilleure chanson du monde, c'est incontestablement Sex noll tva (602) par KSMB ! Elle ne connait pas le doute et sa candeur est belle ! À ses côtés, il y a son âme sœur, sa seule amie, Klara, qui entretient méticuleusement sa crête brune et fuit tant qu'elle peut le foyer maternel. Il faut dire que sa mère, perpétuelle instable affective, s'intéresse plus à ses mecs qu'à sa fille et n'est guère regardante sur les prétextes plus ou moins foireux que cette dernière invente pour filer chez Bobo. Là c'est une famille un brin déjantée qui l'accueille, des parents baba cool que rien ne semble choquer.

Inséparables pour le meilleur comme pour le pire, Klara et Bobo se construisent ensemble, envers et contre tous. Contre toutes leurs jolies camarades de classe d'abord, apôtres dociles de la pensée dominante qui ne cessent de les harceler, de les ostraciser. Puis contre les garçons tout aussi cruels, qui les traitent de moches, de débiles. Alors quand la coupe est pleine, les deux inventent des trucs pour énerver les cons. Tiens, pourquoi ne pas piquer la salle de répétition à ce groupe de plus grands qui vient de les provoquer et jouent comme des manches du rock dur, du métal lourd, insupportable. Elles n'ont pas froid aux yeux et rien ne leur résiste ! Les voilà en train de maltraiter une batterie et une basse électrique, s'éclatant comme des mioches qu'elles sont encore, sans s'autocensurer, sans vergogne et sans technique. Le résultat ? Un truc abominable, mais jouissif, extrêmement joyeux : no limits ! Alors c'est décidé ! Elles montent un groupe de musique punk et deviennent plus assidues aux répétitions qu'à l'école. Elles inventent des paroles anti-sociales : « we hate sport ! ». Ayant quand même conscience de leurs lacunes, elle entraînent dans leur sillage la blondinette et sage Hedvig, guitariste émérite dans le genre « Jeux interdits », que sa bonne éducation catholique ne prédestinait certainement pas à sortir des rangs ni à jouer des trucs énervés…

Résolument réjouissant et énergique et positif, ce joli film se place du point de vue des jeunes et plus particulièrement du point de vue des filles. Lukas Moodysson est particulièrement doué dans ce registre : souvenons-nous de son épatant premier film, Fucking Amal

Les Crash tes Couilles, on croit que c’est de la musique mais ce n’est pas de la musique, les Crash tes Couilles c’est surtout la meilleure chose qui soit arrivé au Rock n’Roll. Né en 2003 dans les bas-fonds de l’ancienne Préfecture squattée par Mix'art Myrys, ce groupe post punk attardé devient très vite la coqueluche de l’underground toulousain. En une décennie à force de travail et de boissons alcoolisées, ils ont su enrichir leurs propositions artistiques. Qui peut dire aujourd’hui ce qu’est Crash tes Couilles ? Du jazz, du punk, de la performance, de la magie ? Tous cela, rien de cela… au-delà ?