LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



Dimanche 5 Octobre à 17h15 à Toulouse, projection en avant-première suivie d'une rencontre avec le réalisateur Roberto Castón et l'actrice Nausicaa Bonnin (achetez vos places dès le 24/09).

LOS TONTOS Y LOS ESTÚPIDOS

Roberto Castón - Espagne 2014 1h32mn VOSTF - avec Roberto Álamo, Nausicaa Bonnin, Josean Bengoetxea, Aitor Beltrán, Cuca Escribano...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LOS TONTOS Y LOS ESTÚPIDOSUn hangar dépouillé, une table, quelques chaises, des caméras qui tournent... Un groupe de personnes arrive en discutant, ils posent leurs affaires dans un coin, et passent l'un après l'autre devant la caméra. Ce sont les acteurs d'un film en train de se tourner, et sous la direction du réalisateur, ils deviennent sous nos yeux, sans fard ni artifices, leurs personnages, et nous font découvrir peu à peu leurs histoires... et quelles histoires !
Lourdes aime Miguel mais ce dernier n’aime pas les filles. Elle attend un enfant de Mario qui n’en veut pas. Mario est le mari de Paula avec qui il a deux filles. Paula n’est pas heureuse dans sa vie de couple et a des vues sur le petit-ami de sa fille...

Scène après scène, réduites à leur plus simple appareil sans que jamais on ne ressente le manque de décor ou d'accessoires, ces histoires se développent, se croisent, se répondent... et nous emportent. Car Roberto Castón – dont le précédent film, Ander, nous avait beaucoup touchés – prouve par son dispositif qu'il n'est pas nécessaire d'habiller ses scènes de tous les attributs du cinéma pour faire naître l'émotion. Là où on aurait pu penser que ce procédé nous éloignerait de l'histoire et nous empêcherait de l'apprécier pleinement, c'est le contraire qui se produit. En réduisant ces attributs au minimum, il nous ramène à l'essentiel : la finesse de l'écriture et le jeu des acteurs. Deux qualités que le film possède assurément, faisant de Los tontos y los estúpidos, plus qu'une réflexion sur le processus de création, un magnifique moment d'émotion.