LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



Mardi 7 Octobre à 21h30 à Toulouse, projection unique et exceptionnelle (achetez vos places dès le 24/09).

PEPPERMINT FRAPPÉ

Carlos Saura - Espagne 1967 1h32mn VOSTF - avec Geraldine Chaplin, Jose Luis López Vázquez, Alfredo Mayo... OURS D'ARGENT DU MEILLEUR RÉALISATEUR AU FESTIVAL DE BERLIN 1968.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

PEPPERMINT FRAPPÉJulián, radiologue, a installé son cabinet à domicile. Il travaille dans l'isolement, seulement assisté dans ses tâches par Ana, une infirmière taciturne et réservée. Un jour, Julián est invité chez son meilleur ami d'enfance, Pablo, un aventurier épicurien tout juste revenu d'Afrique. Ce dernier lui présente sa nouvelle épouse, Elena, une blonde radieuse et décomplexée. En la voyant, Julián est traversé par le souvenir fugace d'une jeune femme aperçue pendant son adolescence lors d'une cérémonie religieuse. Hanté par cette image idéale, il tombe amoureux d'Elena, laquelle se joue de ses déclarations passionnées. Dès lors, le radiologue, frustré, se tourne vers son assistante Ana, secrètement amoureuse de lui, et la fétichise en l'objet de son désir...

Après la redécouverte l'an dernier de son premier grand film méconnu, La caza, c'est le film suivant de Carlos Saura qui retrouve le chemin des salles obscures – Peppermint frappé ressortira le 19 novembre. Le film a gagné l'Ours d'Argent au festival de Berlin en 1968, et devait être présenté au Festival de Cannes la même année. Mais c’est la projection en Compétition de ce film qui fut interrompue par un groupe de cinéastes de la Nouvelle Vague, menés par François Truffaut et Jean-Luc Godard, ces derniers souhaitant manifester leur solidarité avec les mouvements sociaux de mai 68. Le réalisateur espagnol avait alors accepté de bonne grâce que son film « cède la place à la révolution »...