LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



Jeudi 9 Octobre à 20h30 à Toulouse, séance unique suivie d’une rencontre avec les réalisateurs Henri Belin et Susana Arbizu, en collaboration avec Les Amis du Monde Diplomatique (achetez vos places dès le 1/10).

NE PAS S’AVOUER VAINCU

Henri Belin et Susana Arbizu - France 2012 1h30mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

NE PAS S’AVOUER VAINCUÀ l’heure ou l’Espagne est plongée dans une crise économique qui n’en finit plus et se pose la question de son avenir en remettant en question les acquis sociaux du passé, la question de la mémoire est au centre même de ce documentaire. En 2007, la Ley de Memoria Histórica appelle à se rappeler des républicains qui ont lutté pour assurer le respect de la démocratie et qui furent vaincus, exécutés et durent fuir leur pays. Ce documentaire nous emmène sur les traces de ces hommes et femmes qui font aujourd’hui partie de l’histoire politique du pays, à travers les yeux de plusieurs générations.
Comment dépasser la peur et l’oubli mis en place à la chute du régime franquiste ? Daniel Serrano, 91 ans nous emmène de sa terre d’exil – Bobigny – à sa terre natale dans la province de Tolède, sur les traces de son frère, fusillé en 1941 par les forces franquistes. Son combat pour la mémoire se heurte aux autorités locales qui ne souhaitent pas revenir sur les plaies du passé. Cet homme, blessé, déterminé et surtout terriblement attachant nous prouve que le devoir de mémoire de l’Espagne doit être fait tant que ceux qui ont lutté sont encore là pour raconter leur histoire. Combien de souvenirs seront perdus avec ceux qui les ont vécus ?

Ce documentaire ne cherche pourtant pas à regarder seulement vers le passé, et s’accompagne d’une interrogation actuelle : un pays à l’histoire chargée ne doit pas s’avouer vaincu mais transmettre aux générations futures la connaissance de cette histoire. Le message envoyé à l’Espagne moderne par le personnage central de ce documentaire est un message d’espoir : tant que le souvenir de la lutte de ces héros de l’Espagne d’hier sera transmis, alors leur combat n’aura pas été vain, leur vies auront été sacrifiées pour les générations futures et l’Espagne pourra avancer.