LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Journal de bord 7
« Si l’on compare la quantité produite, le coût de la production, l’eau et l’énergie consommée, l’emploi créé (on pourrait ajouter la qualité offerte) on arrive à la conclusion qu’il vaut mieux avoir 100 fermes de 50 hectares qu’une seule ferme de 5000 hectar...

Journal de bord 6
Il pleut, il neige, il mouille… c’est la fête à la grenouille ! plus facile pour les confinés de ne pas mettre imprudemment le nez dehors !… Ana Pitoun et Valérie Mitteaux réalisent depuis quelques années, ensemble ou chacune de leur côté, plein de films tout à fait passi...

Journal de bord 5 : les films du confinement…
Pendant la durée du confinement, nous allons nous efforcer de vous proposer des films qu’on aime, qu’on trouve passionnants, qui ouvrent une fenêtre sur la vie des autres, qui nous aèrent les méninges… La programmation d’Utopia est faite de films choisis parmi ceux qui sortent, mai...

Journal de bord d'Utopia Borderouge et Tournefeuille 4
La civilisation du poisson rouge… c’est un bouquin dont je vous recommande la lecture : pas gros, vite lu, mais grosse réflexion à la clé. On le voit bien, partout et en tous lieux impossible de passer du temps avec quelqu’un sans qu’il lorgne du coin de l’oeil les messa...



Lundi 13 octobre à 20h15 à Tournefeuille, projection unique suivie d'un débat avec le réalisateur Michaël le Sauce (achetez vos places à l'avance, à partir du vendredi 3 octobre).

UN REVENU POUR LA VIE

Michaël le SAUCE – Les Zooms verts - documentaire France 2014 1h30mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

UN REVENU POUR LA VIE« Parler d’un revenu de base, c’est envisager de s’autoriser à rêver ». Le réalisateur nous invite à une plongée dans un monde « avec revenu de base », dans une société attentive à l’émancipation des individus. A travers de nombreuses interviews proposant des témoignages variés, il questionne le sens de l’emploi et redonne de la valeur à l’activité, observe les effets du temps « libéré » sur les individus, nous invite à réfléchir sur la démocratie, le vivre-ensemble, la confiance, la sobriété, la dignité…

Parler d’un revenu de base, c’est parler de tout cela et de bien d’autres choses encore. Osons rêver, comme ce film nous y invite, à cette liberté de choix apportée par un revenu garanti, aux manières dont nous pourrions réinventer la société, le travail, les modes d’interaction entre les individus, les échanges…