LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...

C’était au mois de mars 2003...
C’était au mois de mars 2003… dix ans tout juste après qu’Utopia Toulouse ait ouvert ses portes. Pas moins de 1500 personnes s’étaient pressées ce jour-là pour découvrir le nouveau ciné : il y avait du beau monde, la compagnie Emmanuel Grivet nous avait régalés de quelques entrechats et pantomi...

Bonne année, meilleurs vœux! Solidarité: "Emigré, émigré, reste-là t'en va pas… si on ne se mélange plus, je crois qu'on est foutus!"
Ainsi chantaient Font et Val en 1984! Vous pouvez écouter cette chouette chanson là: …Les temps ont bien changé, je vous l'accorde! Pas les problémes. "Les riches toujours plus riches, les pauvres toujours plus, les gens n'ont plus le temps d'espérer ni de penser" (comme le chante Che Suda...



Lundi 22 Juin à 20h30 à Toulouse, en collaboration avec la compagnie La Nageuse au Piano, séance unique précédée d’un mini-concert composé de chansons extraites du spectacle Ö, (« île » en suédois), leur nouveau spectacle musical créé en février au Glob théâtre à Bordeaux, qui seront interprétées par le dégingandé Olivier Galinou et Guillaume Flamen qui signe les arrangements et la création sonore. Soirée organisée en partenariat avec Le Grand Rond (tarif unique 10 euros, achetez vos places à partir du 13 juin).

LA NUIT DES FORAINS

Écrit et réalisé par Ingmar BERGMAN - Suède 1953 1h33mn VOSTF - avec Gunnar Björnstrand, Ake Gronberg, Harriet Andersson, Hasse Ekman...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA NUIT DES FORAINS1900 . Une troupe de forains sillonne les villes et la campagne suédoises. Albert Johansson, le directeur, est au bord de la rupture. Il désire quitter son cirque, qui essuie échec sur échec, ainsi que sa maîtresse Anna, pour retrouver la sécurité d’un foyer familial qu’il a abandonné il y a trois ans. Alberti profite d’un passage dans la ville où habite Agda, son épouse, pour essayer de renouer avec sa vie d’antan. Anna, jalouse, trompe Alberti avec Franz, un acteur cynique.

La Nuit des forains est l’admirable description du monde des artistes ambulants, et à chaque instant éclate l’amour du cinéaste pour les acteurs, le théâtre, la scène. Ces scènes que l’on retrouve de film en film, scènes miniatures de théâtres de marionnettes, scènes où se déchirent et s’aiment les acteurs. Ces acteurs, ces artistes, qui peuplent le monde de Bergman, sont à la fois les gens les plus durs et les plus sincères, et ce malgré les artifices qu’ils déploient. C’est d’eux que surgissent les vérités les plus crues, les plus violentes. L’Artiste dit la vérité en vivant dans un monde de mensonges. Mais à trop vivre dans le simulacre, l’imitation, si l’artiste est le seul à même de faire surgir la vérité, souvent il se perd en route, s’efface, disparaît…
La Nuit des forains, c’est la rencontre de Bergman avec celui qui deviendra son chef opérateur attitré, son plus proche collaborateur, l’immense Sven Nykvist. Le style Bergman va alors pouvoir se déployer pleinement, Sven Nykvist offrant son œil et son génie de la lumière aux visions du cinéaste.

Nous qui recherchions le silence et l'isolement pour écrire de nouvelles chansons, nous avons rencontré cette île suédoise et en avons fait l'objet de notre rêve de spectacle. Tout naturellement, nous avons commencé à visionner des films de Bergman, notamment ses films « îliens » : Jeux d'été, Monika, A travers le miroir, L'heure du loup, Une passion… et puis Le Septième Sceau, Les Fraises sauvages, Le Silence et Persona, dont l'esthétique et les thèmes nous ont fascinés. Ce sont principalement ces films qui ont accompagnés notre recherche poétique et musicale, sonore et spatiale. La Nuit des forains n'est donc pas une source d'inspiration majeure du spectacle « Ö », mais vient étrangement, comme en miroir, refléter sa conception, à quelques jours de la création.
Au moment où nous commencions tout juste à rêver d'un spectacle sur ce qui était en train de nous envahir dans cette île incroyable de nature et de surnaturel, La Nuit des forains nous apparut comme un masque inspirant, un miroir grossissant nos espoirs d'aventure artistique et reflétant nos doutes et l'inconnu qui se dressait devant nous. L'expressionnisme des premières images, la lumière étrange et contrastée de certaines scènes, ce noir et blanc, parfois saturé au point que la réalité se transforme en rêve, l'irruption d'un silence absolu et métaphysique, la joie et la pluie mêlées sont venus jusqu'à notre île et se sont installés dans « Ö ».
Daniel Blanchard (auteur et metteur en scène) • Olivier Galinou (compositeur et chanteur).

Olivier Galinou, chanteur et acteur, compose des chansons avec l'auteur et metteur en scène Daniel Blanchard. Ce dernier étant d'origine suédoise, ils ont décidé d'écrire leur nouveau spectacle sur une île liée à son enfance, dans l'un des seuls fjords de Suède. Les deux amis y sont allés par trois fois depuis 2011, s'inspirant de l'atmosphère incroyable de l’île, de l'imaginaire scandinave, et des films d'Ingmar Bergman qui ont fortement influencé ce projet (et dont l'un des films a même donné son titre à l’une des chansons).