LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



Avant-première exceptionnelle (le film ne sortira sur les écrans que fin Août !) Lundi 19/05 à 21h à Tournefeuille (achetez vos places à partir du 9/05).

LA CITÉ DES JARRES

Baltazar KORMAKUR - Islande 2007 1h34mn VOSTF - avec Ingvar Eggert Sigurdsson, Agusta Eva Erlendsdottir, Björn Hlynur Haraldsson... Scénario Baltazar Kormakur et Arnaldur Indrididason, d’après son roman homonyme (Éd. Métailié).

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA CITÉ DES JARRESPour les amoureux du roman noir, la découverte du polar scandinave fut une révélation. Il y eut d’abord le suédois Henning Mankell et son Wallander, premier grand choc. Ensuite quelques auteurs talentueux, parmi lesquels le tout aussi suédois Äke Edvardson et son Erik Winter. Et puis, plus récemment, deuxième très grande claque avec l’islandais Arnaldur Indrididason et son Erlendur, entré d’emblée dans le petit cercle de nos (anti)héros polardeux de chevet. Premier bouquin d’Indridason publié en France, La Cité des jarres s’incarne aujourd’hui au cinéma, dans un film d’autant plus fidèle à l’univers des romans que l’auteur lui-même a participé au scénario.

L’inspecteur Erlendur donc, policier vieillissant de Reykjavic, mal embouché, mal nourri, mal aimé, assailli par les doutes et le pessimisme qui colle à la peau des flics qui en ont vu autant que lui, enquête sur le meurtre d’un vieil homme, estourbi d’un coup de cendrier. Dans l’ordinateur de la victime, on trouve des images pornographiques et, coincée sous un tiroir, la photo de la tombe d’un enfant de quatre ans. Erlendur n’accepte pas la thèse du crime de drogué en manque, il retrouve un ami de cet homme en prison et exhume le passé de violeur de la victime. À travers l’autopsie de la petite fille morte quarante ans auparavant, il découvre la Cité des Jarres et le fichier génétique de la population islandaise…