Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Berhart, L’esthétique vulgaire Lowbrow art et pop-symbolisme
Qu’est-ce que le lowbrow art ? Le Lowbrow Art est l’expression la plus récente de la Pop Culture dans l’art, opérant une synthèse surréaliste de tous les courants et les icônes qui l’ont traversé. Né à l’initiative de Robert Williams, le Lowbrow Art, plus largement appelé Pop Surréalisme, rencon...

Dimanche 10 à 10h IRRINTZINA! Le cri de la génération climat…
Un film qui donne du courage! Des luttes non violentes, galvanisantes… ça existe! Il suffit de les rejoindre pour qu'elles soient encore plus efficaces. Alors? On vous attend? Vous amenez les croissants, on prépare le café!?    http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index.php?id=3410&mode=filmhtt...

Install-party à Tournefeuille samedi 17 juin
Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas vers la liberté est toujours délicat, de vous aider à ...

Mercredi 11 mai à 20h à Tournefeuille, projection en présence du réalisateur, de Michel Warschawski et d’André Rosevègue, organisé avec l’UJFP (achetez vos places à partir du 4 mai).

AU PIED DU MUR

Gil CORRE - documentaire France 2015 1h27mn VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

AU PIED DU MUREt les Chrétiens ? Voilà un documentaire unique et beau à voir : Gil Corre a un talent certain pour réaliser de belles images nourrissantes et sensibles. Unique ? Si la communauté internationale a pris conscience récemment du sort réservé aux Chrétiens du Moyen Orient, persécutés en Irak et en Syrie par l'extrémisme islamiste, sous la bannière de EI ou celle d'Al-Qaida… elle ignore toujours tout de la communauté chrétienne de Palestine et on ne connait pas de film qui aborde le sujet. Certes, ils sont de moins en moins nombreux : poussés à l'exil, leur population diminue inexorablement.

Doit on (peut-on ?) imaginer une « Terre Sainte » bientôt débarassée des descendants des premiers Chrétiens ? Ceux qui décident de rester se retrouvent aujourd'hui désemparés et, dans tous les sens du terme, au pied du Mur. Gil Corre est allé à la rencontre de femmes et d'hommes qui, malgré leur petit nombre, résistent à l'occupation. Leur présence sur cette terre est choisie, riche de sens et le film raconte leur diversité, les valeurs qui les fondent et leur attachement à une culture, à un patrimoine, à une terre habitée par les Chrétiens depuis plus de 2000 ans. Une façon d'aborder le conflit israelo-palestinien autrement qu'à partir de la vision d'une lutte entre Juifs et Musulmans.
La chaleur des témoignages, les voix contrastées expriment des différences, mais le font en toute tranquillité car l'empathie du réalisateur est évidente. Chacun a été filmé sur son lieu de vie : ses terres pour l'agriculteur, son église pour le prêtre, son dispensaire pour le médecin, son école pour l'enseignant… Leur mise en situation fait la part belle au paysage et au contexte. C'est leur attachement à cette terre qui justifie leur combat pour rester vivre au pays, quels que soient les écueils de l'occupation.
Tout fait sens et ce décor de Palestine porte l'histoire ancestrale d'une terre qui est sainte pour les 3 religions du Livre : juive, chrétienne et musulmane. La parole a pour cadre des lieux mythiques autant qu'historiques. Mais le paysage porte aussi la trace extrêmement visible des enjeux qui se livrent aujourd'hui : les colonies juives de peuplement, la balafre que trace du Nord au Sud le Mur de séparation, les oueds étouffés par les détritus, les vestiges millénaires disputés par les trois religions, la concurrence des églises et des mosquées… mais aussi le spectacle de cette surprenante bouffée de liberté et du « vivre ensemble » où l'on découvre, fanfares et cornemuses en tête, le défilé de fête bon enfant de milliers de chrétiens palestiniens dans les rues de Ramallah.

La bande son aussi est superbe, chants religieux ou profanes, musiques porteuses de toutes les cultures qui traversent cette communauté polyglotte et contribue à la transmission d'un humanisme profond. On avait rencontré Gil Corre à l'occasion de son film précédent sur les Cercles de Silence. C'est un vrai bonheur de le retrouver.

Michel Warschawski et l'UJFP présentent le mercredi 11 mai à 18h à Utopia Toulouse : UNE PAROLE JUIVE CONTRE LE RACISME (Ouvrage collectif de l'UJFP)

Michel WARSCHAWSKI : journaliste, écrivain, militant anticolonialiste israélien. Fondateur du Centre d'Information Alternative de Jérusalem à reçu à ce titre le 10 décembre 2012 à Paris le Prix des Droits de l'Homme des mains du premier ministre. Il a publié de nombreux ouvrages dont en 2011 : Au pied du mur – de notre correspondant à Jérusalem, recueil de ses chroniques parues dans Siné Hebdo.
Il continue de publier des chroniques régulières dans Siné Mensuel.

André ROSEVÈGUE : co-président de l’UJFP et coordonnateur de l'ouvrage Une parole juive contre le racisme.

Union Juive Française pour la Paix : L'UJFP est née en avril 1994 de la volonté d'une paix juste au Proche-Orient. C'est une association juive laïque rassemblant des personnes diverses attachées au droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. L'UJFP est devenue en 2002 membre fondateur de la Fédération des Juifs européens pour une Paix juste. www.ujfp.org

Les deux ouvrages vous seront proposés à Toulouse comme à Tournefeuille et les amateurs de dédicaces pourront solliciter leurs auteurs…