LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Journal de bord 5 : les films du confinement…
Pendant la durée du confinement, nous allons nous efforcer de vous proposer des films qu’on aime, qu’on trouve passionnants, qui ouvrent une fenêtre sur la vie des autres, qui nous aèrent les méninges… La programmation d’Utopia est faite de films choisis parmi ceux qui sortent, mai...

Journal de bord d'Utopia Borderouge et Tournefeuille 4
La civilisation du poisson rouge… c’est un bouquin dont je vous recommande la lecture : pas gros, vite lu, mais grosse réflexion à la clé. On le voit bien, partout et en tous lieux impossible de passer du temps avec quelqu’un sans qu’il lorgne du coin de l’oeil les messa...

Le documentaire "10 ans avec Miyazaki" disponible en français et gratuitement !!!
  C’est une bonne nouvelle pour tout les fans d’Hayao Miyazaki, comme nous, puisque la NHK vient de mettre en ligne le documentaire 10 ans avec Miyazaki. Accessible gratuitement, légalement et en streaming sur leur site internet, le documentaire sur la maitre est disponible en version sous-titré...

Quizz en images
Aujourd’hui on vous propose un petit jeu. En ce temps de contagion 6 films nous montrent comment se laver les mains. Saurez-vous nous dire les quels ???     ... Lire Quizz en images...



Mardi 19 avril à 20h30 à Toulouse, projection unique suivie d’une rencontre avec le réalisateur Pierre Pezerat, avec la présence d'Annie Thébaud Mony et des membres de l'association ADDEVA 81 (L'association départementale de défense des victimes de l'amiante du Tarn), organisée avec l’Université Populaire de Toulouse (achetez vos places à partir du 9 avril).

LES SENTINELLES

Pierre Pezerat - documentaire France 2015 1h44mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LES SENTINELLESHenri Pezerat, chercheur et militant, a consacré la deuxième moitié de sa vie à défendre les victimes ouvrières contre les atteintes à la Santé au Travail. Le film raconte comment il a été un acteur important, même si méconnu, de l’interdiction de l’amiante en France, comment, à sa mort en 2009, sa compagne Annie et quelques autres ont repris le flambeau de sa lutte, en créant l’association qui porte son nom.

Qu’ils soient victimes de l’amiante, des pesticides ou d’autres poisons, ces hommes et ces femmes retrouvent leur dignité dans le combat pour faire reconnaître leur maladie et demander des comptes à ceux qui les ont empoisonnés. Ce besoin de justice s’affranchit totalement du cadre socio-culturel de ceux qui sont victimes, il va casser le clivage qui peut exister entre les milieux aussi éloignés que le monde ouvrier et le monde paysan. Que ce soit avec l’amiante, ou avec les pesticides, au xxe ou au xxie siècle, les pratiques de certains industriels peu scrupuleux et de leurs lobbies sont toujours les mêmes, et en plus ça marche. D’abord, il s’agit de produire au moindre prix une marchandise, quelqu’en soit son caractère dangereux, puis d’organiser le mensonge sur sa non dangerosité.
Toutes les victimes d’atteintes à la santé au travail sont passées par la moulinette du soupçon. Soupçon de l’usurpateur, soupçon du dépressif, soupçon du fainéant, chacun d’entre eux raconte comment cela a été terrible de subir ces accusations, y compris de la part de médecins. Le film explique d’ailleurs la difficulté de la médecine à explorer le lien entre la présence toujours plus importante de produits d’origine chimique dans l’environnement et la montée très importante du nombre de cancers en France. Il montre aussi que c’est avec la mobilisation des travailleurs de l’amiante, puis l’arrivée des problèmes de santé chez les consommateurs que l’interdiction de l’amiante a pu être possible.

En gagnant son procès en appel contre Monsanto, Paul François, l’agriculteur, montre combien la victoire est belle, combien elle lui a coûté, et en quoi elle est hautement symbolique et porteuse d’espoirs.

Les rendez-vous de l’Université Populaire de Toulouse : le 24 mars 20h30 Bourse du travail, Le code du travail en sursis ? avec Josepha Derringer • 5 avril 20h30 Bourse du travail avec Nicolas Hirt, débat sur l'éducation avec les AMD et UPT • 11 avril 20h30 Bourse du travail, De la judéophobie à l’islamophobie, Shlomo Sand avec AMD et UPT • 13 avril au Bijou Fin de cycle en Amérique du Sud ? Mouvements populaires, gouvernements « progressistes » et alternatives écosocialistes avec Renaud Lambert • 18 avril à la Bourse, Annie Thébaud Mony Les risques du travail et débat autour de la réouverture des mines de Salau Salsigne. Plus d’informations sur www.universitepopulairetoulouse.fr