LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



Dimanche 14 mai à 10h30, dans le cadre du PRINTEMPS LESBIEN organisé par Bagdam Espace Lesbien, Petit déjeuner suivi de la présentation en avant première du film. À 10h30 petit déjeuner offert par Bagdam et projection du film À 11h. Comment les enfants vivent-ils la relation homosexuelle de leurs parents ?

RARA

Pepa San Martín - Chili 2016 1h28mn - Avec Julia Lübbert, Mariana Loyola, Coca Guazzini...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

RARARara s'inspire de l'histoire de la juge chilienne Karen Atala, qui a perdu la garde de ses filles en 2003 à cause de son homosexualité. Sa bataille juridique contre son ex-mari a duré dix ans mais elle a fini par gagner contre la plus haute instance chilienne.

Depuis que ses parents sont séparés, Sarah vit avec sa petite sœur Cata chez sa mère, en couple avec une femme. Pour les deux enfants, la situation n’a rien d'exceptionnel, mais pour les autres, et notamment pour leur père, cette nouvelle famille est problématique. À treize ans, alors qu’elle entre dans l’adolescence, en s’interrogeant sur sa sexualité, en testant les limites de l’autorité, Sarah tente de gérer du mieux qu’elle peut cette situation.
Le film commence avec un beau plan séquence, accroché à l’héroïne de treize ans, qui traverse son école d’un air distrait. Une entrée en matière très cinématographique, qui attache délicatement le spectateur à Sarah, interprétée par l’excellente Julia Lübbert : cette petite guerre intestine autour de l’homosexualité de sa mère, ajoutée aux conséquences classiques d’un divorce et à l’entrée dans l’adolescence, sera vue par les yeux de la fillette.

Pour son premier film, la réalisatrice chilienne Pepa San Martin démontre un talent certain pour filmer l’enfance contrariée, notamment grâce à une belle utilisation des silences. Rara raconte une histoire somme toute assez ordinaire, le film rappellant The kids are all right avec Julianne Moore et Annette Benning, en version plus légère sur le même thème. Mais à défaut d’originalité ou d’audace, il brille par sa sobriété et sa subtilité.
Homosexualité, famille recomposée, sortie de l'enfance… Rarement ces thèmes se seront si bien imbriqués dans un film, rarement ils auront été aussi intelligemment mis en scène du point de vue d'un enfant.