LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Première pierre d'Utopia Borderouge samedi 24 mars 2018 à 17h
Cela fait dix ans qu’on en parle, mais le projet finit par aboutir. Après que, à peine élu, Jean-Luc Moudenc ait remis le projet à l’ordre du jour, archis et bureaux d’études se sont attelés au travail. Pas une mince affaire. Le ciné est à cheval sur le tunnel du métro, ce qui comp...

Réveillon de Noël en vue!
Attention nombre de places limitée !Tickets à récupérer à la caisse dès à présent (5€ d’arrhes, récupérables le soir même!). Le 24 décembre pour ceux qui ne vont pas manger la dinde en famille, on organise une petite veillée en attendant minuit. Attention quelques règles sont de mise…  C'est une ...

Nuit Fantastique IX (debriefing)
Avant de célébrer dignement l’an prochain la dixième édition (n’oubliez pas de nous envoyer vos idées ou vidéos pour que l’on fasse ensemble une dixième édition immémorielle), cette neuvième Nuit Fantastique fut un festin pour les sens (ci-dessous quelques photos qui en donnent un aperçu...

DÉTENU EN ATTENTE DE JUGEMENT

Nanny LOY - Italie 1971 1h42mn VOSTF - avec Alberto Sordi, Elga Andersen, Lino Banfi, Andrea Aureli, Antonio Casagrande... Scénario d'Emilio Sanna et Sergio Amidei. Festival de Berlin 1972 : Prix du Meilleur acteur pour Alberto Sordi. Inédit en France.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

DÉTENU EN ATTENTE DE JUGEMENT« L'un des rares films authentiquement kafkaïens de l'histoire du cinéma. » Jacques Lourcelles, Dictionnaire des Films

Plus italien que Giuseppe di Noi, on n'imagine pas : il a la gouaille de Sordi, les gestes de Sordi, la drôlerie exubérante de Sordi… Pourtant c'est en Suède, où il s'est installé depuis plusieurs années, qu'il a réussi un parcours professionnel remarquable, épousé une belle blonde à qui il a fait de beaux enfants… Cet été-là, pour les vacances, il a décidé de les emmener à la découverte de ses racines, de cette Italie dont il est fier et il ne doute pas un instant d'y être accueilli à bras ouverts. Mais à la frontière, les douaniers l'arrêtent à sa stupéfaction immense, sans lui donner le moindre motif, la moindre explication… ni à lui, ni à sa famille interloquée qui voit s'éloigner la voiture de police qui l'embarque menottes aux poignets !
Giuseppe pense d'abord à l'erreur judiciaire, mais de prison en prison, de juge en commissaire, il plonge peu à peu dans un cauchemar absurde dont il ne comprend pas le sens et qui rappelle celui du Joseph K de Kafka…

Cette pépite inédite date de 1971 et c'était la première fois que le cinéma dénonçait avec véhémence l'état des prisons et de la justice italienne, la première fois aussi que Sordi plongeait dans un film dramatique à contre-emploi des rôles qui l'avaient rendu extraordinairement populaire en Italie. La charge est féroce, et il se pourrait bien qu'elle ait gardé toute son acuité.

« Détenu en attente de jugement appartient à la catégorie des films inoubliables, terrifiants et douloureux. Sa redécouverte s’impose. » (Olivier Père, arte.tv)