Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Berhart, L’esthétique vulgaire Lowbrow art et pop-symbolisme
Qu’est-ce que le lowbrow art ? Le Lowbrow Art est l’expression la plus récente de la Pop Culture dans l’art, opérant une synthèse surréaliste de tous les courants et les icônes qui l’ont traversé. Né à l’initiative de Robert Williams, le Lowbrow Art, plus largement appelé Pop Surréalisme, rencon...

Dimanche 10 à 10h IRRINTZINA! Le cri de la génération climat…
Un film qui donne du courage! Des luttes non violentes, galvanisantes… ça existe! Il suffit de les rejoindre pour qu'elles soient encore plus efficaces. Alors? On vous attend? Vous amenez les croissants, on prépare le café!?    http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index.php?id=3410&mode=filmhtt...

Install-party à Tournefeuille samedi 17 juin
Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas vers la liberté est toujours délicat, de vous aider à ...

Dimanche 5 novembre à 10h, séance unique précédée d’un petit déjeuner et suivie d'un débat sur la démocratie, animé par Jean-Pierre Hardy, par la coopérative d’éducation populaire (Le Mouvement Utopia) et peut-être le réalisateur du film. Achetez vos places à partir du 25 octobre. On compte sur vous pour les viennoiseries, on offre le café !

DES LOIS ET DES HOMMES

Loïc JOURDAIN - documentaire France / Irlande 2016 1h46mn VOSTF -

Du 05/11/17 au 05/11/17 à Tournefeuille

DES LOIS ET DES HOMMESJohn O’Brien, un pêcheur de la petite île de Bo Finne en Irlande ne savait pas qu’il se lancerait dans une longue croisade quand il a initié avec l’aide d’un groupe d’insulaires, d’experts internationaux et d’ONG, une campagne européenne pour retrouver son droit ancestral de pêcher. Comment aurait-il pu mesurer l’ampleur de la tâche ? Filmé pendant 8 ans, le film raconte comment cet homme s’est lancé tel « David contre Goliath » au cœur de la nouvelle réforme de la pêche commune à Bruxelles pour comprendre et essayer de changer le système qui lui a tout enlevé. C’est l’histoire d’un homme, l’histoire d’une communauté, d’un pays et de toute l’Europe entière.
John va se battre avec ses compagnons pêcheurs, va rencontrer d’autres pêcheurs insulaires en Bretagne, en Corse, pour essayer de comprendre les mécanismes en marche au niveau européen. Surtout il va se confronter à la complexe machine européenne, ses lobbies, ses rapporteurs irlandais ou pas. Il va apprendre, découvrir, apprendre à convaincre, à circuler dans les couloirs des institutions, à se contraindre à intervenir dans des commissions où son temps sera minuté…

« Il a cette force de caractère, cette volonté et en même temps cette humilité intérieure naturelle qui le protègent de tout, comme un bouclier naturel. C’est fascinant. Il montre la réalité et ses absurdités, les “jeux” et enjeux entre les États européens – forts – et Bruxelles, tout en ouvrant de nouvelles perspectives et en offrant de nouvelles clés de compréhensions, de nouveaux espoirs pour les citoyens. Bruxelles n’est pas une machine “folle” contrôlée par des fonctionnaires. Depuis le Traité de Lisbonne, nos parlementaires ont le pouvoir de dire non, de faire réviser ou de contourner les propositions des fonctionnaires de la commission. L’Europe faite et guidée par nous, les citoyens, voilà ce que nous devons mettre en place pour nos enfants. » (Extraits d’un entretien avec Loïc Jourdain)

Je me suis levé un matin, comme bien tant d’autres, et je me suis dit : « C’est fini, je n’en peux plus des nouvelles à la télévision, des discussions interminables avec les politiciens du coin. Je vais décider seul de mon avenir. Nous devons nous mettre debout et prendre nos vies en main. Je n’ai rien fait d’exceptionnel, j’ai juste résisté en posant les bonnes questions, en restant moi-même et en agissant pour ma famille et ma communauté. (John O’Brien pêcheur insulaire)