LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Bonne année, meilleurs vœux! Solidarité: "Emigré, émigré, reste-là t'en va pas… si on ne se mélange plus, je crois qu'on est foutus!"
Ainsi chantaient Font et Val en 1984! Vous pouvez écouter cette chouette chanson là: …Les temps ont bien changé, je vous l'accorde! Pas les problémes. "Les riches toujours plus riches, les pauvres toujours plus, les gens n'ont plus le temps d'espérer ni de penser" (comme le chante Che Suda...

VENDREDI 8 FÉVRIER à 19h... un petit coup à boire, une petite cérémonie de passage de relais, un film surprise... vous êtes invités !
Elle commence joyeusement, cette nouvelle année, avec la prise en main d’Utopia Tournefeuille par ses salariés à travers la SAS SCOP* UTOPIA SANTA MAGDALENA.On en rêvait, on s’y préparait, le chemin fut long (très long) et plein de péripéties, parfois douloureuses… mais on y est ! P...

ON ATTAQUE L'ÉTAT FRANÇAIS EN JUSTICE: C'EST L’AFFAIRE DU SIÈCLE!
UN PETIT CLIC POUR UNE GRANDE CLAQUE! Quatre associations, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vie...

Mardi 16 janvier à 20h30, dans le cadre du cycle HÉROÏNES OUBLIÉES, séance unique autour d'Elisabeth Eidenbenz, volontaire au sein du Secours Suisse aux Enfants d’Espagne et fondatrice de la maternité d’Elne en décembre 1939, suivie d’un débat animé par Serge BARBA, enfant de la maternité d’Elne et vice président de l’association D.A.M.E. (Descendants et Amis de la Maternité d’Elne). En collaboration avec l’association IRIS-Mémoires d’Espagne et le festival Cinespaña. Les places seront disponibles dès le 6 janvier aux tarifs habituels du cinéma.

LA LUZ DE ELNA

Sylvia Quer - Espagne 2016 1h36mn VOSTF - avec Noémie Schmidt, Nausicaa Bonnin, Natalia de Molina...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA LUZ DE ELNASud de la France, 1942. Après trois années passées à rendre leur dignité aux mères des camps d’internement d'Argelès et de Rivesaltes et à sauver les vies de leurs bébés, la Maternité d'Elne est condamnée à la fermeture par les autorités françaises de Vichy. La directrice, Elisabeth Eidenbenz, ses collaboratrices et les mères qu'elles ont aidées feront tout leur possible pour empêcher cela. S'inspirant de faits réels, le film raconte l'exploit d'Elisabeth, une institutrice suisse qui a sauvé d'une mort certaine 597 bébés de 22 nationalités.
C’est en effet un exemple d’entraide et de solidarité envers les réfugiés de quelque nationalité qu’ils soient. Avec les équipes du Secours Suisse, Elisabeth Eidenbenz avait d’abord aidé les populations civiles d’Espagne pendant la guerre. Après la Retirada et l’exil des républicains espagnols en France en 1939, avec beaucoup de courage et d’acharnement, elle poursuit son engagement et installe une maternité dans un château de la commune d’Elne dans les Pyrénées Orientales pour les femmes espagnoles enceintes qu’elle arrache aux camps de concentration du littoral, ainsi qu’une pouponnière pour les enfants. Bientôt, ce seront des femmes juives, tsiganes ou résistantes qui seront accueillies malgré un environnement hostile.
Aujourd’hui, cette histoire nous interpelle quand des centaines de milliers de personnes s’exilent pour fuir la guerre et la misère et cherchent refuge dans nos pays…

Sur de Francia, 1942. Después de tres años devolviendo la dignidad a las madres de los campos de internamiento de Argelés y Rivesaltes, y salvando las vidas de sus bebés, la Maternidad de Elna ha sido condenada al cierre por las autoridades francesas de Vichy. Su directora, Elisabeth Eidenbenz, sus colaboradoras, y las madres a las que han ayudado, harán todo lo posible por impedirlo. Basada en hechos reales, la película narra la prœza de Elisabeth, una maestra suiza que salvó a 597 bebés de una muerte segura.