LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CINÉMA UTOPIA BORDEROUGE : ouverture le mercredi 12 juin
Jouez hautbois, résonnez musettes ! L’autorisation d’ouverture tant attendue est enfin arrivée. On brique les projecteurs, l’association Domino donne un coup de râteau dans le jardin, le mûrier exulte… et nous donc ! Attention ! ne vous trompez pas, ce mois-ci except...

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...



Mardi 16 janvier à 20h30, dans le cadre du cycle HÉROÏNES OUBLIÉES, séance unique autour d'Elisabeth Eidenbenz, volontaire au sein du Secours Suisse aux Enfants d’Espagne et fondatrice de la maternité d’Elne en décembre 1939, suivie d’un débat animé par Serge BARBA, enfant de la maternité d’Elne et vice président de l’association D.A.M.E. (Descendants et Amis de la Maternité d’Elne). En collaboration avec l’association IRIS-Mémoires d’Espagne et le festival Cinespaña. Les places seront disponibles dès le 6 janvier aux tarifs habituels du cinéma.

LA LUZ DE ELNA

Sylvia Quer - Espagne 2016 1h36mn VOSTF - avec Noémie Schmidt, Nausicaa Bonnin, Natalia de Molina...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA LUZ DE ELNASud de la France, 1942. Après trois années passées à rendre leur dignité aux mères des camps d’internement d'Argelès et de Rivesaltes et à sauver les vies de leurs bébés, la Maternité d'Elne est condamnée à la fermeture par les autorités françaises de Vichy. La directrice, Elisabeth Eidenbenz, ses collaboratrices et les mères qu'elles ont aidées feront tout leur possible pour empêcher cela. S'inspirant de faits réels, le film raconte l'exploit d'Elisabeth, une institutrice suisse qui a sauvé d'une mort certaine 597 bébés de 22 nationalités.
C’est en effet un exemple d’entraide et de solidarité envers les réfugiés de quelque nationalité qu’ils soient. Avec les équipes du Secours Suisse, Elisabeth Eidenbenz avait d’abord aidé les populations civiles d’Espagne pendant la guerre. Après la Retirada et l’exil des républicains espagnols en France en 1939, avec beaucoup de courage et d’acharnement, elle poursuit son engagement et installe une maternité dans un château de la commune d’Elne dans les Pyrénées Orientales pour les femmes espagnoles enceintes qu’elle arrache aux camps de concentration du littoral, ainsi qu’une pouponnière pour les enfants. Bientôt, ce seront des femmes juives, tsiganes ou résistantes qui seront accueillies malgré un environnement hostile.
Aujourd’hui, cette histoire nous interpelle quand des centaines de milliers de personnes s’exilent pour fuir la guerre et la misère et cherchent refuge dans nos pays…

Sur de Francia, 1942. Después de tres años devolviendo la dignidad a las madres de los campos de internamiento de Argelés y Rivesaltes, y salvando las vidas de sus bebés, la Maternidad de Elna ha sido condenada al cierre por las autoridades francesas de Vichy. Su directora, Elisabeth Eidenbenz, sus colaboradoras, y las madres a las que han ayudado, harán todo lo posible por impedirlo. Basada en hechos reales, la película narra la prœza de Elisabeth, una maestra suiza que salvó a 597 bebés de una muerte segura.