LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Bonne année, meilleurs vœux! Solidarité: "Emigré, émigré, reste-là t'en va pas… si on ne se mélange plus, je crois qu'on est foutus!"
Ainsi chantaient Font et Val en 1984! Vous pouvez écouter cette chouette chanson là: …Les temps ont bien changé, je vous l'accorde! Pas les problémes. "Les riches toujours plus riches, les pauvres toujours plus, les gens n'ont plus le temps d'espérer ni de penser" (comme le chante Che Suda...

VENDREDI 8 FÉVRIER à 19h... un petit coup à boire, une petite cérémonie de passage de relais, un film surprise... vous êtes invités !
Elle commence joyeusement, cette nouvelle année, avec la prise en main d’Utopia Tournefeuille par ses salariés à travers la SAS SCOP* UTOPIA SANTA MAGDALENA.On en rêvait, on s’y préparait, le chemin fut long (très long) et plein de péripéties, parfois douloureuses… mais on y est ! P...

ON ATTAQUE L'ÉTAT FRANÇAIS EN JUSTICE: C'EST L’AFFAIRE DU SIÈCLE!
UN PETIT CLIC POUR UNE GRANDE CLAQUE! Quatre associations, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France ont décidé, au nom de l’intérêt général, d’attaquer l’Etat français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vie...

Jeudi 19 avril à 20h10, projection unique suivie d’une rencontre avec Serge Pey et Francis Fourcou, le réalisateur (achetez vos places à partir du 7 avril).

SERGE PEY et la boîte aux lettres du cimetière

Un film de Francis FOURCOU - France 2017 1h25mn - Avec Serge Pey, Prix Apollinaire 2017, Prix de Poésie de la Société des Gens de Lettres 2017... Ce film a reçu le label Printemps des poètes.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SERGE PEY et la boîte aux lettres du cimetière« Caminante no hay camino ! se hace camino al andar ! » Le poète Antonio Machado, lorsqu’il écrivit ce poème, pouvait-il se douter que son chemin à lui serait celui, tragique, de l’exil ? Fuyant les franquistes, il arrive à Collioure en 1939, malade, épuisé, et c’est dans cette ville catalane qu’il va mourir. Son œuvre et son message, eux, sont restés bien vivants. Et après sa mort, des centaines de lettres sont arrivées au joli cimetière de Collioure. Au point que l’on a installé, sur sa tombe, une boîte aux lettres…

C’est cette histoire, à la fois onirique et mystérieuse, qui a inspiré un autre poète, qui lui aussi, avait l’exil chevillé au cœur, Serge Pey. En 2014, celui-ci décide d’entreprendre une marche, entre les « Allées Antonio-Machado », adresse de l’Université de Toulouse Jean-Jaurès, et cette tombe où les lettres viennent comme entretenir un souffle de vie.

Une marche ponctuée par des rencontres fortes, avec des artistes complices, musiciens, chanteurs ou performeur, militants, rencontres aussi avec des lieux chargés d’histoires de symboles, dans les ruines des châteaux cathares.
Cette marche, le cinéaste Francis Fourcou l’a suivie avec une complice affection et une caméra discrète, racontant au jour le jour cette marche initiatique d’occident vers l’orient, une aventure où les mots et les vers comptent aussi leurs pieds. La boîte aux lettres du cimetière est une sorte de road-movie céleste sur les chemins de la mémoire et de l’émotion, une ballade surréaliste et touchante, légère comme les bulles de savon, « pompas de jabon » qui faisaient s’émerveiller Machado.  

Dominique Delpiroux