LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Première pierre d'Utopia Borderouge samedi 24 mars 2018 à 17h
Cela fait dix ans qu’on en parle, mais le projet finit par aboutir. Après que, à peine élu, Jean-Luc Moudenc ait remis le projet à l’ordre du jour, archis et bureaux d’études se sont attelés au travail. Pas une mince affaire. Le ciné est à cheval sur le tunnel du métro, ce qui comp...

Réveillon de Noël en vue!
Attention nombre de places limitée !Tickets à récupérer à la caisse dès à présent (5€ d’arrhes, récupérables le soir même!). Le 24 décembre pour ceux qui ne vont pas manger la dinde en famille, on organise une petite veillée en attendant minuit. Attention quelques règles sont de mise…  C'est une ...

Nuit Fantastique IX (debriefing)
Avant de célébrer dignement l’an prochain la dixième édition (n’oubliez pas de nous envoyer vos idées ou vidéos pour que l’on fasse ensemble une dixième édition immémorielle), cette neuvième Nuit Fantastique fut un festin pour les sens (ci-dessous quelques photos qui en donnent un aperçu...

SÉRÉNADE À TROIS

(Design for living) Ernst LUBITSCH - USA 1933 1h31mn VOSTF - avec Miriam Hopkins, Gary Cooper, Fredric March, Edward Everett Horton... Scénario de Ben Hecht et Noel Coward d'après sa pièce de théâtre.

Du 28/03/18 au 01/05/18 à Tournefeuille

SÉRÉNADE À TROISSubversif… Le qualificatif sied parfaitement à Ernst Lubitsch (1892-1947). Le réalisateur d'origine allemande, débarqué à Hollywood en 1923, semble prendre un malin plaisir à provoquer les spectateurs en leur donnant à voir des histoires scandaleuses où les clichés volent en éclats en même temps que les convenances. Ses romances sont tout sauf des bluettes. Elles comportent, presque toujours, un sous-texte révolutionnaire pour l'époque. Se jouant des codes de la séduction, où les hommes sont censés mener la danse, elles confient souvent le rôle de leader aux femmes et distillent régulièrement un discours propre à faire sursauter les censeurs.

Sérénade à trois est, de ce point de vue, très représentatif de l'œuvre du metteur en scène. Adaptation d'une pièce de boulevard de Noël Coward qui avait rencontré un succès phénoménal à Broadway en 1932, ce film raconte l'histoire d'une jeune femme incapable de choisir entre deux hommes ô combien séduisants qu'elle rencontre dans un train entre Marseille et Paris et qui décide donc d'assumer une relation à trois, au vu et au su de tous. Les deux garçons sont copains, leur amitié pâtira-t-elle de ce triangle amoureux ? That is the question.

Trente ans avant le Jules et Jim de François Truffaut, il fallait un sacré culot pour proposer, dans une Amérique puritaine, une telle intrigue, une telle comédie sagement dévergondée, tranquillement amorale ! Mais du toupet, Lubitsch en a. Et tout son génie est de faire passer ses pires audaces, la représentation des situations les plus osées, avec innocence. Cette « Lubitsch touch » qui transforme des scènes improbables (et parfois scabreuses) en blagues jamais vulgaires s'illustre ici avec brio. Les dialogues pétillent, les péripéties s'enchaînent avec légèreté. Les étreintes ressemblent à des pas de danse…

(B. Eschapasse, Le Point)