LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

(Ex-Utopia Toulouse)


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Nuit Fantastique, dixième édition, appel à participation
Le 31 octobre prochain aura lieu la 10e édition de la terrifiante et rituelle Nuit Fantastique.  Vous avez envie de célébrer avec nous ce funeste évènement ? Envoyez-nous de courtes vidéos (de 10 à 30 secondes maxi) de votre cru, nous en diffuserons une sélection durant la nuit, avec d’autres su...

Install-party et après-midi jeux, bricolage Ludique et Geek samedi 23 juin
Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas vers la liberté est toujours délicat, de vous aider à ...

Le manifeste de la haine islamophobe (communiqué UJFP)
Un manifeste « contre le nouvel antisémitisme » écrit par Philippe Val a été signé par 300 personnalités. Vous avez dit antiracistes ? Qui sont ces éminents antiracistes qui nous viennent en aide ? Il y a Manuel Valls, qui expliquait en septembre 2013 que « les Roms ont vocation à retourner en R...

L'ÎLE AUX CHIENS

(Island of dogs) Wes ANDERSON - film d'animation USA 2017 1h41mn - Scénario de Wes Anderson, Roman Coppola, Jason Schwartzman et Kunichi Nomura. SUPERBE FILM D'ANIMATION CERTES, MAIS PAS POUR LES ENFANTS AVANT 10/12 ANS - VOSTF et VF.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

L'ÎLE AUX CHIENSL'Île aux chiens est une merveille qui prouve, après le déjà formidable Fantastic Mr Fox (mais L'Île aux chiens est plus adulte), que Wes Anderson est un maître du cinéma d'animation : ce moyen d'expression particulier est un terrain idéal pour son invention débordante, sa fantaisie tendre, sa poésie loufoque, sa philosophie candide. C'est évidemment l'animation qui permet à Wes Anderson de faire exister Chief, Rex, King, Boss, Duke ou Spots… ces chiens follement courageux, débrouillards, tchatcheurs, gouailleurs, et finalement bien plus sensés que ces humains vaniteux qui croient tout savoir sur tout… Nous sommes ici devant une réussite majeure du cinéaste, qui enchantera tous ceux qui sont sensibles à son univers unique, qu'il vive à travers des personnages en chair et en os ou à travers des marionnettes.

L'action nous transporte dans futur proche au Japon, pays où c’est plutôt le chat qui est vénéré : le « maneki-neko 招き猫 », qui apporte bonheur et prospérité. En raison d’une épidémie de grippe canine, le Maire de Megasaki, le très sec et autoritaire Kobayashi, ordonne par décret la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville. Envoyés sur l’Ile poubelle, lieu de stockage des détritus plus ou moins biodégradables de la cité, les chiens de toutes races et de toutes conditions sociales se retrouvent ainsi livrés à eux-mêmes et à leurs questions existentielles, contraints de survivre en nombre dans cet espace clos bientôt appelé « L’île aux chiens ».
Mais débarque un jour en avion le jeune Atari Kobayashi, bien décidé à braver tous les interdits pour retrouver son compagnon Spots. Aidé par une bande de cinq chiens aussi intrépides qu'attachants, il découvre une conspiration qui menace la ville. Pendant ce temps, à Megasaki, la résistance pro-canine s’organise et un éminent scientifique cherche l’antidote à la grippe. Et arrivé là, on ne vous a presque rien dit…

C'est drôle, intelligent, profond sans en avoir l'air et plastiquement sublime. Écrit à huit mains, en hommage à un grand cinéaste japonais : « Akira Kurosawa et ses modestes équipes de coauteurs travaillaient ensemble à l’élaboration des scénarios », explique Wes Anderson. « C’est une pratique également assez courante dans le cinéma italien : les films sont écrits à plusieurs autour d’une table. On a essayé de s’en inspirer à notre façon ». Le résultat est là : un film d'aventures captivant qui est aussi une fable d'anticipation, un conte politique, une échappée poétique… Une familière sensation de foisonnement, d'imagination en ébullition, saisit le spectateur de L'Île aux chiens, comme souvent dans les films de Wes Anderson où chaque dialogue aux petits oignons, chaque plan millimétré, bien que chargés de références, semblent n'appartenir qu'à lui, ainsi que ce délicieux mélange de nostalgie et de modernité.
Nous nous refusons à croire qu'une éventuelle allergie au cinéma d'animation pourrait vous amener à vous priver de ce film absolument emballant, ce serait un gâchis sans nom. On vous attend donc, en anglais ou en français. Pas impossible même que vous ayez envie de voir les deux versions !

PS : À LA DEMANDE EXPRESSE DE WES ANDERSON, DEUX VERSIONS POUR L'ÎLE AUX CHIENS, une version en anglais sous-titrée en français, une version en français.
Wes Anderson, francophile invétéré et résident parisien à temps partiel, a souhaité montrer son film en France dans une double version : la version originale anglaise sous-titrée et la version française qu'il considère comme une seconde version originale puisqu'il l'a réalisée lui-même avec son souci habituel de la perfection, choisissant avec soin les comédiens. Son distributeur a ainsi demandé aux salles qui habituellement ne programment les films qu'en VOSTF de projeter les deux versions.
Cette version française n'est donc pas du tout projetée pour un public enfantin puisque le film ne s'adresse pas aux plus jeunes : nous ne le conseillons pas aux enfants avant 10/12 ans. D'ailleurs cette version française est en partie sous-titrée puisque les humains nippons du film s'expriment en japonais, seuls les chiens parlent français (c'est la même chose dans la version anglaise : seuls les chiens parlent la langue de Shakespeare avec divers accents américains).
Dans les grilles horaires, le film est donc annoncé : ÎLE AUX CHIENS VOSTF ou ÎLE AUX CHIENS VF. À vous de choisir, ou pas. Les voix de la version en anglais : Bryan Cranston, Edward Norton, Bob Balaban, Bill Murray, Jeff Goldblum, Liev Shreiber, Scarlett Johansson, Greta Gerwig, Frances McDormand, F. Murray Abraham, Harvey Keitel… Les voix de la version en français : Vincent Lindon, Romain Duris, Yvan Attal, Hippolyte Girardot, Mathieu Amalric, Louis Garrel, Léa Seydoux, Greta Gerwig, Isabelle Huppert, Daniel Auteuil, Jean-Pierre Léaud…