LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séances sur fond gris : 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Borderouge : L'attente et le désir…
Borderougeoises, Borderougeois !… Habitants des quartiers et petites villes alentours, Tournefeuillus en vadrouille… pardonnez nous ! Nous nous couvrons la tête de cendres, nous nous flagellons, nous nous mortifions, nous revêtons le cilice, dépités d’avoir dû annuler projections et ...

Contre temps : le ciné Borderouge ouvrira plus tard que prévu !
Nous en sommes tout désappointés, mais la Commission de Sécurité qui s’est réunie le 4 avril a demandé des compléments de dossier concernant les quelques modifications apportées au permis de construire… Nos architectes et bureau d’étude transmettent les pièces demandées cette semaine, mais la no...

Osez Le Féminisme ! Appel à contribution
Pendant le mois de mars Utopia et l’association Osez Le Féminisme Toulouse s’associent pour organiser une collecte de produits d’hygiène intime pour les femmes en situation de précarité.Les violences économiques contre les femmes les fragilisent. Trop souvent, les femmes migrantes ou SDF sont in...

C’était au mois de mars 2003...
C’était au mois de mars 2003… dix ans tout juste après qu’Utopia Toulouse ait ouvert ses portes. Pas moins de 1500 personnes s’étaient pressées ce jour-là pour découvrir le nouveau ciné : il y avait du beau monde, la compagnie Emmanuel Grivet nous avait régalés de quelques entrechats et pantomi...



Jeudi 28 mars à 20h30 à Tournefeuille : Sécurité et télésurveillance. Rencontre événement organisée et coproduite par Utopia et Alias B, avec l'aimable participation des associations invitées : la Désobéissance Civile, les Hackers, Le Cercle des Voisins, et en partenariat avec le lycée Françoise.

DOUCE FRANCE

Durée totale 2 heures. Tarif exceptionnel 5 euros sans réservation

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

Ce n'est pas un titre ironique qui fait référence aux tensions sociales actuelles, ni une soirée dédiée aux chansons du patrimoine. C'est, en revanche, une soirée « événement » placée sur le signe du décalage humoristique, qui pose aussi des questions brûlantes. Sécurité, surveillance, traçabilité, attentats… c'est sûr, on n'a pas fini de jubiler.
Alias B, association militante et frondeuse, invite en cette occasion d'autres hurluberlus spécialisés dans la résistance au tout sécuritaire et, si elles l'acceptent, des associations qui n'y sont pas défavorables…
Bref, on va débattre, questionner, s'apostropher, ironiser. D'accord ! Mais sinon ?
Et bien, voir des films pardi. On est à Utopia, non ? Un programme de courts films, libres et inventifs comme de coutume avec la dernière palme d'or du court-métrage de Cannes : Time code de Juanjo Gimenez, très beau film sur la danse et le hasard, qui est aussi une fable sur l'évolution sécuritaire de nos sociétés. Le reste ? Des films drôles, poignants ou sensibles, choisis pour leur lien décalé avec la thématique du soir.
Néanmoins, pour des raisons évidentes de sécurité, vous pouvez constater que l'on ne vous en dit pas trop.
Ni sur les associations qui seront là… Ni sur les films que l'on va découvrir, ni sur ce que va nous concocter la Compagnie Singulière, en résidence cette semaine là à Tournefeuille, invitée à venir brouiller les cartes comme elle sait si bien le faire.
Vous l'avez compris, le sujet nous concerne tous. Entre les poses de compteurs espions et autres appareils connectés, la quasi-permanence du dispositif vigie pirate, les simulations de prise d'otages en maternelle, nous avons en permanence à nous questionner. Voulons-nous réellement d'un monde contrôlable, circonscrit, où chacun est isolé dans sa bulle malgré une multitude quantifiable et affichée "d'amis" Facebook ?
Si vous avez cette envie, un peu farfelue, de venir partager une soirée séduisante, subtile, bouleversante et de la poursuivre jusqu'à plus soif (on prévoit le coup), alors, venez en toute insouciance, dire ce que vous souhaitez pour notre douce France, ce cher pays de notre enfance, comme le disait le grand Charles (vous m'avez compris).