LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Atelier d'écriture YAKSA 7 : Kévin
La première fois que je l’ai vu, c’était à mon anniversaire, il était sorti d’un énorme gâteau avec des oreilles de lapin et un pompon blanc coincé entre les fesses. On peut pas vraiment dire que ce soit mon genre de mec mais il s’était passé un truc, je ne sais pas quoi exac...

Atelier d'écriture YAKSA 6 : Daria
Je m’appelle Greg Camazot, j’ai 34 ans ; je suis arrivé à Londres, il y a deux ans. Je travaillais à cette époque pour la Food and Drug Administration pour développer des recherches en alimentation alternative d’origine animale à base d’insectes.Les semaines qui avaient suivi le départ de Daria...

Atelier d'écriture YAKSA 5 : à partir de tableaux de Magritte
Test du parapluie. Comment savoir si un parapluie est vraiment étanche ?C’est très simple.Prenez un verre d’eau. Oui un simple verre d’eau transparent. Un verre que vous pouvez trouver partout. Un verre sans identification spécifique.Remplissez-le au 9/10 - c’est très important- d’eau du robine...

Atelier d'écriture YAKSA 4 : la parole
Parole que l’on dit sans y penser.Parole qui échappe, le mot de trop où la parole exprimée sans retenue se transforme en parole dérangeante et devient celle qu’on n’aurait pas dû dire.Parole qui peut être mise en musique ou en poème.Parole divine, posée sur une musique sacrée.Parol...



MA FOLLE SEMAINE AVEC TESS

Steven Wouterlood - Pays-Bas 2019 1h23mn VF - Avec Josephine Arendsen, Sonny Van Utteren... Scénario de Laura Van Dijk, d'après le livre Ma folle semaine avec Tess d'Anna Woltz. Pour les enfants à partir de 8 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MA FOLLE SEMAINE AVEC TESSLes vacances de l'enfance sont souvent le lieu de rencontres et de prises de conscience qui nous marquent jusqu’à la fin de notre vie. Cet été, pour Sam, 11 ans, elles vont rimer avec des premières fois fondamentales.

C’est l’été, Sam vient d’arriver avec sa famille sur la merveilleuse île de Terschelling mais leur séjour débute mal. Sa mère est clouée au lit à cause d’une forte migraine et son frère se casse une jambe sur la plage. Sam se retrouve alors seul à déambuler dans le village et rencontre Tess, une fille qui a des étincelles plein les yeux… Il se réjouit de partager des moments avec cette nouvelle amie dont il admire l’audace et l’enthousiasme. Mais cette belle rencontre ne doit pas lui faire oublier son « programme d’entraînement à la solitude »… En effet, il se pose beaucoup de questions sur la mort et comme il est le cadet de la famille, il imagine qu’un jour il devra s’habituer à vivre seul, sans ses parents ni son frère ainé…
Lors d’un pique nique organisé par Tess, le jeune garçon constate qu’elle a un comportement étrange et il finit par comprendre qu’elle se sert de lui pour accomplir son plan secret. Tess lui avoue son histoire et lui demande même de l’aide. En effet, elle a retrouvé la trace de Hugo, son père qu’elle n’a jamais connu et elle a bien l’intention de le rencontrer ! Elle lui a fait gagner un voyage sur l’île où elle habite pour pouvoir le côtoyer et décider ensuite s’il ferait un bon père ou pas. Tout cela bien sûr sans que Hugo, son prétendu père ne se doute de rien…

Les aventures de Sam ont lieu sur une île paradisiaque filmée avec talent par le jeune réalisateur danois, Steven Wouterlood. Parce qu’il s’attarde sur les corps, les visages et les décors avec grâce, on se sent proche des personnages, mais aussi des éléments que sont la mer, le ciel et la terre et la végétation sèche et folle de cette jolie île du nord. Le film est une vraie bouffée d’air frais. La spontanéité des personnages qu’incarnent Sonny Van Utteren (Sam) et Josephine Arendsen (Tess) nous les rend extrêmement attachants. Le temps du film épouse le temps de cette folle semaine de vacances et on en ressort, comme eux, émus et un peu différents.

(Marine Louvet - benshi.fr)