LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Atelier d'écriture YAKSA 7 : Kévin
La première fois que je l’ai vu, c’était à mon anniversaire, il était sorti d’un énorme gâteau avec des oreilles de lapin et un pompon blanc coincé entre les fesses. On peut pas vraiment dire que ce soit mon genre de mec mais il s’était passé un truc, je ne sais pas quoi exac...

Atelier d'écriture YAKSA 6 : Daria
Je m’appelle Greg Camazot, j’ai 34 ans ; je suis arrivé à Londres, il y a deux ans. Je travaillais à cette époque pour la Food and Drug Administration pour développer des recherches en alimentation alternative d’origine animale à base d’insectes.Les semaines qui avaient suivi le départ de Daria...

Atelier d'écriture YAKSA 5 : à partir de tableaux de Magritte
Test du parapluie. Comment savoir si un parapluie est vraiment étanche ?C’est très simple.Prenez un verre d’eau. Oui un simple verre d’eau transparent. Un verre que vous pouvez trouver partout. Un verre sans identification spécifique.Remplissez-le au 9/10 - c’est très important- d’eau du robine...

Atelier d'écriture YAKSA 4 : la parole
Parole que l’on dit sans y penser.Parole qui échappe, le mot de trop où la parole exprimée sans retenue se transforme en parole dérangeante et devient celle qu’on n’aurait pas dû dire.Parole qui peut être mise en musique ou en poème.Parole divine, posée sur une musique sacrée.Parol...



BARRAGES, L'EAU SOUS HAUTE TENSION

Nicolas UBELMANN - documentaire France 2019 1h20mn -

Du 25/03/20 au 30/06/20 à Toulouse (Borderouge) - Du 25/03/20 au 30/06/20 à Tournefeuille

BARRAGES, L'EAU  SOUS HAUTE TENSIONLa Commission Européenne a mis en demeure la France d'ouvrir à la concurrence un tiers de ses grands barrages hydro-électriques, gérés jusque-là par EDF. Le documentaire interroge les conséquences d'une telle privatisation et donne la parole aux élus, ingénieurs, syndicalistes, prévisionnistes, économistes, usagers et habitants qui tirent la sonnette d'alarme.

Une décision sera prise très bientôt pour l'avenir des barrages français. Or, ce que la France s'apprête à accepter, d'autres pays européens l'ont refusé pour protéger leurs barrages de cette mise en concurrence pourtant présentée comme inéluctable ! Comme la plupart des Français, je suis attaché à la notion de services publics et je m'interroge sur le bien-fondé des privatisations. Les exemples précédents – télécoms, autoroutes, services de l'eau…  – n'ont pas apporté la preuve que l'usager, devenu client, gagne au change.
Plusieurs États du monde ont choisi la libéralisation du secteur de l'énergie. Après une guerre tarifaire, les fournisseurs, en situation d'oligopole ou de cartels, finissent par s'entendre sur les prix… aux dépens des consommateurs.

Ce film, nous l'avons réalisé pour nous : nous tous qui allumons la lumières et appareils sans trop nous poser de questions sur l'origine du courant électrique derrière la prise ; nous tous qui nous inquiétons de la gestion de l'eau et de son partage alors que le réchauffement climatique se fait déjà sévèrement sentir.
Quel modèle de production voulons-nous ? Sommes-nous certains d'avoir toutes les cartes en main pour faire un choix éclairé et rationnelle ? Cette enquête documentaire, je le souhaite, nous aidera à en savoir davantage.

(Nicolas Ubelmann)

Retrouvez tous les épisodes du Journal de bord au temps du confinement, et bien plus encore, sur le blog à cette adresse : cinemas-utopia.org/U-blog/toulouse/index.php?tag/confinement2020 (vos réponses aux quiz et vos commentaires : nous écrire).