LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

LUPIN III : The First

Écrit et réalisé par Takashi Yamazaki - film d'animation Japon 2020 1h33mn - D’après le manga de Monkey Punch et, lointainement, le personnage créé par Maurice Leblanc. À voir en famille ! Programmé en VF l'après-midi et en VOSTF en début de soirée.

Du 31/01/21 au 28/02/21 à Toulouse (Borderouge) - Du 31/01/21 au 28/02/21 à Tournefeuille

LUPIN III : The FirstC’est bien lui, le plus grand des voleurs, qui déboule sur nos écrans… oui, mais c’est un gentleman, un tantinet dépoussiéré, mis au goût du jour de l’animation moderne, qui ne nous est pas tout à fait familier ni totalement inconnu. Lupin III : The First est le dernier-né des exploits bien croqués du gaillard : silhouette dégingandée et bobine malicieuse, ce dandy de la cambriole a hérité des talents et du charme associés à son nom – il n’est autre que le petit-fils du grand Arsène Lupin, le fameux héros de Maurice Leblanc.

Créé en 1967 par le mangaka Monkey Punch, l’intrépide rejeton de notre prince national de la chourave caracole dans de nombreux mangas et séries animées depuis le début des années 1970 – en France, il a longtemps sévi sur le petit écran sous le nom d'« Edgar de la cambriole » (Monkey Punch n’ayant jamais demandé aux héritiers Leblanc la permission d’utiliser l’illustre patronyme de Lupin). L’œuvre de Maurice Leblanc étant aujourd’hui tombée dans le domaine public, Lupin III a fièrement retrouvé le nom de son illustre papy, sans rien perdre de sa malice. Une fête à grand spectacle, portée par l’inventivité ludique d’un scénario qui doit moins à Maurice Leblanc qu’à l’univers d’Indiana Jones (à grand renfort d’inénarrables méchants nazis, de mystères archéologiques et de poursuites démentielles) avec un brin d’Homme de Rio. Une filiation très BD, joyeuse et assumée à la japonaise.

Et pour son retour au cinéma, le rejeton de la dynastie des « gentlemen cambrioleurs » s’aventure pour la première fois en France, au pays de son illustre arrière grand-père ! Associé à la jeune Laëtitia pour faire main basse sur un trésor que même Arsène Lupin (premier du nom) n’a jamais réussi à dérober. Entre pièges mortels, escapades aériennes et abracadabrantes évasions, Lupin et sa bande de casse-cou rivalisent d’esprit et d’audace dans ce long-métrage d’animation qui ravira autant les fans de la série légendaire, les amoureux des romans de Maurice Leblanc que les nouveaux venus de 7 à 77 ans !

(d’après Cécile Mury, Télérama)