TOULOUSE Borderouge et TOURNEFEUILLE

LES HORAIRES (format PDF)

LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

Tournefeuille Culture

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

On n'est jamais à l'abri du meilleur… Le projet Utopia Cinéma Durable continue ! 400% son objectif initial déjà atteint, 80 000€ ! Mazette ! Une fin d'année sur les chapeaux de roue !
Drôle d’année que 2020… Nous vous souhaitons une très belle année 2021, qu’elle soit meilleure et moins confinée que la précédente, qu’elle vous apporte la santé, la réalisation de vos projets. Il nous revient à tous de bâtir des alternatives solidaires, durables, respectueuses de l’humain et de nat...

Comme un cadeau de Noël à la planète ! Vous êtes-là ! Attention J-1 : il ne tient qu'à vous…
Lors de nos permanences, dans nos halls, sur les réseaux, il n'y a pas à dire vous êtes-là !Même sur Ulule : vous êtes-là ! sur https://fr.ulule.com/utopia-pont-sainte-marie/Par solidarité, pour soutenir un projet légitime, pour faire votre part ! WE DO OUR PART ! Parce qu'on ne peut pas laisser les...

Gébé, on arrête tout, on réfléchit / L'AN 01
Si, après avoir vidé votre PEL pour aider Utopia à concrétiser le projet de cinéma du futur à Pont Sainte Marie, il vous reste 3 sous d’épargne à dilapider dans la joie et la bonne humeur…On était très heureux de recevoir Pierre Carles à Utopia Borderouge, pendant le dernier festival du film gro...

lu dans BOX-OFFICE PRO : "Vers Troyes, Utopia fait appel au financement citoyen"
Le réseau indépendant, qui a obtenu le permis de construire le 19 octobre, a lancé une vaste campagne de financement participatif pour son projet de cinéma à Pont-Sainte-Marie, dans l’Aube.« Il est temps que le cinéma passe au vert ! » Déterminée, Anne Faucon a décidé de franchir une nouvelle ét...

Mardi 29 décembre à 14h à Borderouge : Les mobilisations culturelles contre le racisme et les violences policières. Projection suivie d’une rencontre avec Nabil Djédouani (Tarif : participation libre et nécessaire).

ROCK AGAINST POLICE

Un film de Nabil Djedouani, France, 2019, documentaire, 30 min
Produit par le G.R.E.C. avec le soutien du CNC.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

Au début des années 80, les expulsions de jeunes immigrés et les meurtres en banlieue française, commis par la police ou de simples citoyens, se multiplient. En réaction, un réseau informel se constitue pour réagir collectivement en organisant une série de concerts intitulés Rock Against Police dans les cités.
L’initiative prend de l’ampleur. À travers la rencontre des militants et d'acteurs du mouvement Rock Against Police, se nouent les fils de la petite et de la grande Histoire.
Rock Against Police - le film - explore cette mémoire dissipée mais pourtant bien vivante de la banlieue française.

"Ce film prend de la hauteur. Il soulève les couches profondes de notre histoire. Il ramène à l'essentiel. On l'avait presque oublié dans ce torrent d'informations, d'images et de fake. Ce film revient à l'essence même de notre histoire populaire. J'ajoute qu'il est tourné à l'économie, c'est à dire une économie de mots et d'images, une économie du geste. Ce qui lui confère une grande puissance. La dimension poétique est très présente avec des extraits d'archives insolites, un parti pris dans la forme, assumé. Un gamin qui reprend des tubes en yaourt, des jeunes qui dansent dans les gravats au dessus du vide etc...Il est d'une beauté âpre et saisissante. Autre trouvaille, certaines images du passé sont en couleur ramenant la mémoire au présent, au vivant. Et les images du présent sont tournées en noir et blanc suggérant l'intemporalité, le sentiment de toute éternité. Ainsi on perçoit avec acuité cette mémoire affleurante qui n'est pas du passé et qui nous constitue". (Céline Delestré)