LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS APPELER

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Première séance à 4,5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma :)Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de ...

Install-party samedi 18 juin à Tournefeuille
Vous voulez déconfiner durablement vos ordinateurs ? Envie de découvrir une informatique libre, éthique et accessible ? Vous vous sentez une affection naissante pour les gnous et les pinguins ? L’association Toulibre vous propose de venir découvrir les Logiciels Libres, et comme le premier pas v...

Sous l'aile des Anges, et le regard de Terrence Malick
Chers spectateurs, parfois je viens vous voir dans les salles afin de vous rencontrer en direct, d’échanger avec vous, de vous raconter les croustillantes anecdotes de l’exploitante du cinéma aguerrie et acharnée que je suis. C’est tellement profitable les séances collectives, c’est du cinéma. Telle...

L'œil et la Plume : retour critique de LITTLE PALESTINE / D.E.F.I. prod
Basée au Mirail, l’équipe de D.E.F.I PRODUCTION s’est donner pour nouvelle mission d’accompagner des groupes de jeunes à la découverte d’autres cinémas, d’autres films, dans d’autres salles… Plus ou moins régulièrement nous aurons des retours, écrits, filmés, radios, de ces découvertes.... Lire ...

Histoire du CLODO, Comité pour la Liquidation ou le Détournement des Ordinateurs, et des mouvements néo-luddites à Toulouse.
Jeudi 24 novembre à 20h à Borderouge, projection unique suivie d’une rencontre avec Célia Izoard, journaliste à Reporterre et essayiste critique de la technologie moderne, auteur notamment d’articles pour la Revue Z et CQFD sur l’histoire du CLODO. Soirée organisée avec Dascritch, animateur de l’émission CPU sur Radio FMR.

MACHINES IN FLAMES

Andrew Culp et Thomas Dekeyser - documentaire GB 2022 1h -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MACHINES IN FLAMESHistoire peu connue des toulousains, le début des années 80 à Toulouse fut marqué par l’émergence d’un mouvement néo-luddite qui entendait lutter contre la mise en place d’une société dominée par l’informatique, le CLODO, Comité pour la Liquidation ou le Détournement des Ordinateurs. La nuit du 5 avril 1980, à Toulouse, les locaux de la société Phillips Informatique sont en feu. Trois jours plus tard, on signale un incendie à la compagnie d’informatique CII-Honeywell-Bull. Le procédé est rudimentaire : ordinateurs, fichiers et documents ont été entassés dans le hall et brûlés. Le 10 avril, c’est-à-dire le lendemain de l’incendie de la CII, une fausse alerte à la bombe nécessite l’évacuation des locaux d’IBM, à Toulouse. On fait des rapprochements avec un attentat qui avait visé l’ancien siège de DATA Systems le 24 novembre 1977… Dans leur premier communiqué, ils déclarent : « Nous sommes des travailleurs de l’informatique bien placés pour connaître les dangers actuels et futurs de l’informatique et de la télématique. L’ordinateur est l’outil préféré des dominants. Il sert à exploiter, à ficher, à contrôler et à réprimer. »

Dans une auto-interview adressée à la revue Terminal en 1983, ils dénoncent la façon dont on présente l’informatisation comme une révolution susceptible de remédier d’elle-même aux problèmes de la société, quand elle renforce au contraire les rapports de pouvoir existants : « Il faut bien que la vérité de cette informatisation soit parfois démasquée, qu’il soit dit qu’un ordinateur n’est qu’un tas de ferraille qui ne sert qu’à ce que l’on veut qu’il serve, que dans notre monde il n’est qu’un outil de plus, particulièrement performant, au service des dominants […] : mise en fiches, surveillance par badges et cartes, instrument de profit maximalisé pour les patrons et de paupérisation accélérée pour les rejetés. »

On a aujourd’hui oublié que l’informatisation ne s’est pas faite sans oppositions. Aujourd’hui, on voit ressurgir un courant de critique de la technologie de nature extrêmement divers, qui traduit des motivations souvent légitimes face à la modernisation de la société, se heurtant à des questionnements écologiques et sociétaux, et la nécessité de penser le rapport de force entre le monde du travail et du capital et le rôle de la technologie souvent instrumentalisée pour asseoir une domination de classe.