LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous : Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou ca...

Où en est-on avec le passage du Verger Urbain V ?
Pour vous tout à l’air identique et le jardin ferme toujours à des horaires pour le moins incertains : 19h00, 19h30… pas du tout ! Pourtant les choses bougent, Madame le Maire, par un mail envoyé à un membre du Collectif 23h59, confirme la volonté de trouver une solution qui satisfasse tou...

Communiqué du Collectif 23h59 Janvier 2019
Rappelons-le, le Collectif 23h59 a pour objet la défense de la liberté de circulation.  Il entend, au regard de ce principe,  faire rétablir la possibilité d’emprunter le passage du verger Urbain V en soirée pour rejoindre la Manutention et le quartier – comme cela était établi depuis plus...

Rosmerta, association avignonnaise de solidarité avec les migrants et de promotion des droits de l’Homme,
Face à l’urgence hivernale, les membres de Rosmerta, association avignonnaise de solidarité avec les migrants et de promotion des droits de l’Homme, ont mené une Réquisition Citoyenne d’un bâtiment à Avignon, au 7 rue Louis Pasteur. Ils hébergent une trentaine de personnes exilées, des familles...

TOUTES CES CHOSES QUE JE NE COMPRENDS PAS.
Il y a des choses que je ne comprends pas. Dans cette ville, il y a plein de choses que je ne comprends pas. Bon, d’accord, je donne un exemple. J’habite dans le quartier de la Bonneterie, qui a fait l’objet récemment d’une requalification, comme on dit dans le jargon technocratique, plutôt réu...

Projection unique le dimanche 17 mars à 10h30 suivie d’un débat avec Enercoop et Énergie partagée (fournisseur d’électricité 100% coopératif et 100% renouvelable), La Roue 84 (monnaie locale complémentaire en Vaucluse),
GEM la coop (projet de supermarché coopératif et participatif d’Avignon) et l’association Semailles (chantier d’insertion avignonnais spécialisé dans l’agriculture biologique). Achetez vos places à partir du 2 mars. Tarif unique 4,5€.

APRÈS « DEMAIN »

Cyril Dion et Laure Noualhat - documentaire France 2018 1h12 -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

APRÈS « DEMAIN »Après « demain » revient sur les raisons du succès et l’impact du film Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent. Cyril Dion est cette fois-ci accompagné de son amie Laure Noualhat, enquêtrice sur les fronts de l’écologie.
Ici les protagonistes entament un dialogue sur les initiatives nées après le film, celles qui marchent ou pas depuis 4 ans. Ce tour de France des actions locales en faveur d’une transition écologique met en lumière le besoin de disposer d’histoires inspirantes afin d’initier et accélérer la nécessaire transition vers un mode de vie plus durable. En revanche, si les citoyens parviennent à impliquer d’autres entités, comme des entreprises, le succès est plus facilement au rendez-vous.

« Nous avions lancé un appel à projets pour recenser les initiatives locales mises en place et inspirées par Demain. Les réponses ont afflué, par centaines », apprécie Cyril Dion.
« Nous avons privilégié les histoires collectives car nous n’avons plus le temps. Nous ne pouvons plus nous contenter d’histoires individuelles, nous avons besoin d’accélérer, d’aller à l’étape suivante », explique l’auteur d’un Petit manuel de résistance contemporaine. Enfin, il démontre que nous avons besoin de construire de nouveaux récits pour faire évoluer les modèles dominants.
« De tout temps les histoires ont façonné la politique, l’économie, les droits. Les choses commencent à changer quand les gens commencent à se raconter de nouvelles histoires, qu’ils coopèrent et engagent la lutte dans la rue et ailleurs ».