LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Le Collectif 23h59 communique :
Comme annoncé en des temps très anciens datant d’avant le fameux Monde d’après, dans une précédente gazette, le Collectif 23h59 avait décidé de se muter en association pour poursuivre son action dans la continuité de sa propre histoire qui avait jadis duré plusieurs mois. Ces temps de guerre travers...

CINÉMASQUÉ ! Gazette post-covid n°2
Madame, votre masque s’il vous plaît ! « Pourquoi voulez-vous que je porte un masque, ça ne sert à rien et en plus c’est une atteinte à la liberté individuelle ! » Début juillet à notre réouverture, que répondre à cette dame ? Dans tous les débats complotistes, conspirationn...

« ciné-déconfiné » Ce qui a changé et ce qu’il faut respecter
• Il y aura un décalage important entre chaque séance et chacune des salles pour que vous vous croisiez le moins possible.• Le port du masque est obligatoire pour le public dans le hall d’accueil du cinéma, les zones de circulation et vivement conseillé pendant la séance. • L’équipe sera masquée (ma...

APPEL A MUSIQUE !
APPEL A CHANSONS !   Appel aux groupes professionnels ou amateurs d’Avignon et alentours, pour égayer l’attente de nos spectateurs dans nos salles ! En cette période trouble où les concerts sont dentées rares, et que les programmations de nos amis de l’...

L’avenir se prépare à Rosmerta
L’avenir se prépare à Rosmerta, avec une réflexion sur la gouvernance de l’association. Rosmerta se dote de nouveaux organes de décisions, afin de continuer l’action qui se tient depuis maintenant presque deux ans au 7 bis rue Pasteur. Ainsi, des nouveaux statuts et un nouveau mode de...

Le dimanche aux alentours de 10h

PSYCHOMAGIE, UN ART POUR GUÉRIR

Alejandro JODOROWSKY - documentaire France 2019 1h40 -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

PSYCHOMAGIE, UN ART POUR GUÉRIRAlejandro Jodorowky – 90 ans cette année, qui se voient si peu tant une énergie de jeune hidalgo habite le bonhomme – nous donne ici un documentaire étonnant sur ce qui a constitué toute une partie méconnue – en tout cas pour le public cinéphile occidental – de sa vie : la psychomagie. Totalement, absolument jodorowskienne, la psychomagie est un art thérapeutique qui se veut une alternative à la psychanalyse, basée sur la simple écoute des patients et qui exclut tout contact physique entre le sujet et le thérapeute. Tout au contraire, Jodorowsky propose à tous ceux qui viennent le voir et qui souffrent de traumatismes enfouis – de tous ordres : familiaux, sexuels, allant de la simple jalousie à la réelle détestation d'un être – de révéler et essayer de soigner ce mal de l'âme par des mises en scènes symboliques où souvent le massage en profondeur voire le corps à corps fusionnel tiennent une grande place.



Le film est une succession de captations des différentes séances, parfois extrêmement intimes, que mène Jodo. La première par exemple, intitulée « Deux frères jaloux pour l'amour de leur mère », met en scène ses propres fils et propose un combat corporel à trois… Ce qui est assez saisissant et montre toute la cohérence de la carrière de Jodorowsky, c'est que sont incrustés des extraits de ses films où l'on voit combien la psychomagie imprègne son cinéma : c'est le cas dans cette formidable scène autobiographique de La Danza de la realidad où le jeune Jodorowsky – qui a peur de l'obscurité – et sa mère se mettent nus et se recouvrent de cirage pour conjurer la phobie, dans une sorte de cérémonial frisant l'inceste.
Parmi les scènes réelles les plus impressionnantes, on citera celle montrant un homme qui ne parvient pas à surmonter la violence de son père subie alors qu'il était enfant et que Jodorowsky enterre symboliquement au milieu de la Sierra espagnole, la tête seule émergeant sous une cloche percée pour la respiration, recouvert de morceaux de viande, si bien que des vautours ne tardent pas à le recouvrir…

Les sceptiques et les rationalistes pourront évidemment faire la moue, voire crier au charlatanisme, mais la sincérité visible de Jodorowsky et sa générosité envers ses « patients » emportent à tout le moins attention et respect.