LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Collectif 23h59 : voyons, réfléchissons…
Ah qu’il est plaisant de cheminer dans le passage Urbain V, à l’heure où fleurit la campagne, en journée quand les enfants s’ébattent dans le jardin, au crépuscule quand les humeurs chromatiques du temps nimbent la majesté du Palais… Nous avons failli être privés de cette jouissance simple et magnif...

L’association 100 pour 1
L’association éberge des familles sans papiers sur Avignon et Carpentras et organise tout au long de l’année des événements pour parvenir à financer le logement et l’accompagnement des familles qui sont prises en charge. Une tombola est actuellement organisée (2€ le billet) avec de nombreux...

123 Soleil : 8 MARS 2020, RÉALISEZ !
C’est la nouvelle date de 123 Soleil pour un tournage qui réunira 6 spectateurs d’Utopia et 6 jeunes réfugiés dans un lieu encore tenu secret sur Avignon. Une journée entière dédiée à la pratique cinématographique sans limite d’âge ni de langage, mais un casting 100% féminin du côté des spectateu...

23H59, et après ?
23H59, et après ? Qui n’a pas ressenti cette angoisse profonde face à l’horloge affichant cette heure terrible chaque jour renouvelée ? Qui n’a pas été saisi à la fois par la peur de ce qui risque de se passer après et par la nostalgie d’un temps qui s’achève à ce moment précis et ne reviendra j...

Le cinéma du peuple
“La plus grande qualité accessible pour tous, sans clivage social et culturel… Ce sera notre combat”. (Jean Vilar)   Ainsi donc le cinéma indépendant, le cinéma d’auteur serait « élitiste »… c’est en tout cas ce que déclarait, semble-t-il, une sociologue devant un amphi de 300 élèves ...

En collaboration avec Cinehorizontes, Festival du cinéma espagnol de Marseille, et Miradas Hispanas. Séance unique vendredi 15 novembre à 20h15 en présence du réalisateur Fermin Muguruza et du dessinateur Josep Homs. Achetez vos places à partir du 1er novembre.

BLACK IS BELTZA

Fermin MUGURUZA - film d'animation Pays Basque 2017 1h27 VOSTF - avec les voix de Unax Ugalde, Isaach de Bankole, Iseo, Sergi Lopez, Ramon Agirre, Rossy de Palma, Ramon Barea, Willy Toledo, Angelo Mo, Maria de Meideiros... PAS DU TOUT POUR LES ENFANTS.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

BLACK IS BELTZAAprès un prologue nocturne sous tension à la frontière franco-espagnole, tout commence vraiment à New York, en 1965, dans l’Amérique encore en grande partie ségrégationniste où la lutte pour le droit des Noirs fait rage. Notre héros devrait être a priori bien loin de toute cette effervescence, puisque Manex est un jeune Basque venu pour accompagner les fameux géants qui font la beauté des célèbres festivités de Pampelune, invités à défiler dans les rues de la Grosse Pomme. Mais en cette année 1965, il y a un hic : deux des géants sont noirs et les autorités new-yorkaises croient bon de devoir les interdire de parade. Le jeune Manex s’en scandalise…
Ce n’est que le début du périple du jeune homme qui, une fois découvertes toutes les facettes de la contre culture américaine – les Black Panthers, la Factory de Warhol, le Festival de Monterey, apogée de la culture hippie… –, va partir à la rencontre du monde qui résiste : Cuba, le Mexique, le Québec en pleine fièvre indépendantiste, mais aussi l’Algérie fraîchement indépendante et ses cabarets où chante librement la grande Cheikha Rimitti alors que son pays est toujours sous le joug du franquisme.

C’est à ce moment qu’il nous faut parler de l’incroyable bonhomme qui est derrière ce dessin animé d’aventures. Fermin Muguruza est pour l’instant moins connu des amateurs d’animation que de ceux qui ont usé leurs Doc Martens dans les festivals musicaux, tout spécialement entre le milieu des années 80 et la fin des années 90. Car il était le leader successivement de deux groupes phares de la scène rock/punk/ska – souvent aux côtés de Manu Chao, également d’origine basque : Kortatu puis Negu Gorriak qui firent sauter en l’air des générations de jeunes amateurs de rock. Mais l’homme est un touche-à-tout, incroyablement actif et éclectique. Tout en continuant la musique qui lui permet de voyager à travers le monde et d’aller à la rencontre de genres très différents, avec une petite prédilection évidemment pour la Jamaïque et autres coins des Caraïbes, il a produit et réalisé des documentaires à la croisée des luttes et s’est donc mis tout d’abord à la BD avant de passer à l’animation. Et le film est le produit jubilatoire de tout ça : son engagement politique, ses convictions mais aussi sa culture musicale qui transparaît à travers la bande son très soul.

Cinehorizontes, Festival du cinéma espagnol de Marseille c’est du 14 au 22 novembre prochain : cinehorizontes.com

Miradas Hispanas vous propose un autre regard sur les cinémas du monde hispanique : projections de films en distribution, de films inédits en collaboration avec des festivals de cinéma espagnol et latino-américains en France, soirées thématiques, conférences et expositions en prolongement des projections : miradashispanas.free.fr