LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Gazette post-covid no3
Donc on récapitule : à Avignon, à ce jour en zone rouge, on maintient toujours un fauteuil de libre de chaque côté d’une personne ou d’un groupe et le port du masque est obligatoire au cinéma même pendant les séances. À ce propos nous voudrions rassurer le monsieur de l’autre jour, récalcitrant...

« ciné-déconfiné » Ce qui a changé et ce qu’il faut respecter
• Il y a un décalage entre chaque séance pour que vous vous croisiez le moins possible.•.• Le port du masque est obligatoire dans tout le cinéma et également pendant la séance..• L’équipe est masquée (mais tout à fait reconnaissable).• L’heure c’est l’heure et VRAIMENT l’heure : aucun retard ne...

Utopia est dans le Canard Enchaîné ! Notre futur Utopia écolo retenu par Ulule et Lilo !
Après tant de rencontres animées dans nos salles sur l’écologie, on s’est dit qu’il était temps de passer à l’action et d’impulser une véri-table nouvelle génération de ciné-mas respectueux de l’environnement ! ... Lire Utopia est dans le Canard Enchaîné ! Notre futur Utopia écolo retenu par...

L’association 100 pour 1
L’association 100 pour 1 choisit de faire vivre la soli-darité en privilégiant l’action concrète depuis 2016. Grâce à ses adhérents qui s’engagent à verser au minimum 5€ par mois pendant 2 ans, elle procure gratuitement un logement à des familles migrantes sans papiers et les accompagne dans la rech...

Le Collectif 23h59 communique :
Comme annoncé en des temps très anciens datant d’avant le fameux Monde d’après, dans une précédente gazette, le Collectif 23h59 avait décidé de se muter en association pour poursuivre son action dans la continuité de sa propre histoire qui avait jadis duré plusieurs mois. Ces temps de guerre travers...

En collaboration avec Contraluz, séance unique le jeudi 5 décembre à 20h30 présentée par Geoffroy Huard, Maître de conférences à l’Université de Cergy-Pontoise, spécialiste de l’Espagne contemporaine.

Après La Loi du désir et Dans les ténèbres l’association Contraluz continue la série de présentation des films d’Almodóvar. Vente des places à partir du 25 novembre.

QU’EST-CE QUE J’AI FAIT POUR MÉRITER ÇA ?

Pedro ALMODÓVAR - Espagne 1987 1h42 VOSTF - avec Carmen Maura, Luis Hostalot, Ryo Hiruma...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

QU’EST-CE QUE J’AI FAIT POUR MÉRITER ÇA ?Gloria est une maîtresse de maison qui n’a pas une minute à elle. Pour équilibrer son maigre budget, elle fait des ménages et quand elle rentre, elle doit s’occuper de toute la famille : mari, enfants, belle-mère et même des voisins. Pour réussir cette survie, Gloria prend des amphétamines. Aussi, quand la pharmacienne lui refuse sa dose, Gloria va exploser...

« Almodóvar s’est souvenu de ses origines modestes pour écrire ce film à la fois mordant et émouvant, qui décrit une famille venue de La Mancha, la terre d’origine du cinéaste, pour vivre à la périphérie de Madrid, dans un affreux ensemble de HLM. Dans ce décor, si différent de son univers haut en couleur, Almodóvar se montre étonnamment à son aise. Il rend en tout cas très sensible le supplice consistant à affronter chaque jour le monde le plus terne qui soit, comme doit le faire son héroïne, Gloria. Mais, autour de Gloria, s’immisce une fantaisie débridée : son mari macho est amoureux d’une chanteuse allemande qui fut la maîtresse de Hitler, son grand fils fume joint sur joint, son plus jeune se fait de l’argent en couchant avec le père d’un copain et sa belle-mère est accro aux madeleines et au Vichy Catalán. Pour Gloria, tout cela est le comble de l’horreur. Pour le spectateur, c’est une bouffée euphorisante.
« Ce décalage produit un film étonnant, qui va jusqu’au bout de la noirceur pour trouver une lumière, une résistance au malheur. Le désespoir, ici, nous parle d’espoir, et ça fait du bien.»


Frédéric Strauss, Télérama

Contraluz vous invite les 22 et 23 novembre. Cuba, carnets de voyage (exposition, textes, musique, théâtre, cabaret poétique…), en collaboration avec la Maison de la Poésie 6, rue Figuière, Avignon. Contraluz c’est aussi des cours et des stages intensifs d’Espagnol, des conférences, des Tertulias (conversations en Espagnol), des expositions, des voyages… (Voyages en préparation : le Pérou, le Chili/Bolivie et le Mexique-automne 2020). Toutes ces informations et bien d’autres sur contraluz.fr