LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Aux confins du blog
« Quand les gens pensent au cinéma, ils pensent directement aux célébrités, aux studios, au glamour. Mais l’industrie du cinéma englobe d’autres personnes : les gens qui travaillent dans les snacks, qui s’occupent des équipements, des caisses, qui programment des films, qui sont en charge ...

La librairie La Mémoire du Monde propose...
Nous relayons un message de la librairie La Mémoire du Monde avec qui nous travaillons régulièrement et qui comme beaucoup de petits commerces sont en grande difficulté.“Comme beaucoup d’entre nous, nous avons eu la gorge nouée ce lundi soir avec l’annonce de la poursuite du c...

Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands
Depuis samedi 11 avril, Italie Là-bas et Café Roma vous proposent la totale : des paniers gourmands pour votre petit-déjeuner, déjeuner, apéro et dîner. On pense à tout ! ... Lire Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands...

Le cinéma du peuple
“La plus grande qualité accessible pour tous, sans clivage social et culturel… Ce sera notre combat”. (Jean Vilar)   Ainsi donc le cinéma indépendant, le cinéma d’auteur serait « élitiste »… c’est en tout cas ce que déclarait, semble-t-il, une sociologue devant un amphi de 300 élèves ...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Avant-première le jeudi 19 mars à 20h00 en présence de la réalisatrice Marion Laine et de la comédienne Aure Atika.
Coronavirus : la rencontre est annulée et nous ne savons pas encore si la projection sera maintenue.

VOIR LE JOUR

Marion LAINE - France 2019 1h31 - avec Sandrine Bonnaire, Aure Atika, Brigitte Roüan, Kenza Fortas, Sarah Stern, Alice Botté... D’après le roman de Julie Bonnie Chambre 2.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

VOIR LE JOURVoir le jour va nous plonger dans une maternité marseillaise. Nous allons suivre un groupe de sage-femmes et d’auxiliaires, toutes sous tension et aussi impressionnantes et crédibles les unes que les autres (Sandrine Bonnaire, Brigitte Roüan, Aure Atika…). Les suivre dans leurs gardes de jour comme de nuit, avec la fatigue, les manques de moyens et d’effectifs. Les filer pendant les courses infernales pour ne pas être dépassées par la pression et le flux incessant de ces femmes qu’elles accompagnent, de ces nourissons qu’elles accueillent…
Mais aussi nous arrêter devant leurs sourires et rires, leur plaisir d’aider à donner naissance, l’attention qu’elles portent à ces bébés et leurs jeunes mères.
Malgré tout ce courage et cette dévotion, un drame peut survenir, erreur ou accident, et à ce moment-là, le monde réaccélère encore un peu plus, et cette fois-ci avec l’angoisse, le stress, la culpabilité, la défiance et la pression permanente de la direction, jusqu’au dernier acte : l’accusation éventuelle. Le drame aura lieu au début du film…

Ces femmes aident à donner la vie mais elles ont aussi la leur et ce n’est pas toujours facile, avec ce que l’on devine comme fêlures, petits mensonges et grands secrets.
Jeanne (Sandrine Bonnaire) justement est à un moment clé de sa vie quand Zoé, sa fille de 18 ans qu’elle élève seule, part étudier à Paris et que le passé de Jeanne resurgit soudain, la poussant à affirmer ses choix de vie. Elle va devoir dompter ses démons et se reconstruire, retrouver un sens à sa vie, laisser remonter le passé pour reprendre des forces pour le futur.

« Voir le jour, c’est certes le bébé qui voit le jour, mais c’est aussi la femme qui devient mère. Tout en restant femme, nous devenons autre chose, nous nous transformons. Avec comme pendant à ce questionnement : qu’est-ce qu’on devient quand cet enfant qui a fait de nous une mère s’en va ? Jeanne, c’est une mère qui doit redevenir femme quand son métier est d’aider des femmes à devenir mère. » Marion Laine