LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SAS Coopérative Qui vivra Bérat
La Ménardière, sise au cœur de la commune de Bérat – à une quarantaine de kilomètres au sud de Toulouse –, est un habitat partagé initié par les vétérans d’Utopia et un groupe de femmes et d’hommes qui ont mis en commun leurs moyens inégaux et un prêt consenti par le Crédit Coopératif qui les accomp...

Au loin s’en vont les nuages...
Nous, comme bien d’autres, qui depuis des décennies nous évertuons à faire du cinéma un endroit de discussion, voire de polémique et de désaccord généralement courtois, mais aussi un lieu de convivialité, de rencontres où la chamaillerie fait corps, où le conflit n’entraîne en rien le rejet de l’aut...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
   Projections de films français avec sous-titres spéciaux pour les malentendants Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux appara...

APPEL A MUSIQUE !
APPEL A CHANSONS !   Appel aux groupes professionnels ou amateurs d’Avignon et alentours, pour égayer l’attente de nos spectateurs dans la salle Utopia RépubliqueMusiciens amatrices et amateurs, professionnelles et professionnels, seul en duo ou en groupe ! Vous ...

Séance unique le lundi 19 juillet à 14h présentée par Jean-Christophe Ferrari, rédacteur en chef cinéma du magazine Transfuge.

WHITE GOD

Kornel MuNDRUCZO - Hongrie 2014 2h VOSTF - avec Zsofia Psotta, Sandor Zsoter, Lili Monori, Laszlo Galffi… et 250 chiens parmi lesquesl Luke et Body, qui se sont mis à deux pour interpréter le rôle de Hagen/Max... Scénario de Kata Weber, Kornel Mundruczo et Viktoria Petranyi. Festival de Cannes 2014 : Grand Prix « Un certain regard ».

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

WHITE GODC’est une parabole, une fable, un fantastique conte… qu’on pourrait simplement se régaler à voir si ne se profilait, derrière cette histoire d’un amour exceptionnel entre une jeune fille et son chien, une image terriblement lucide de la Hongrie, de l’Europe, du monde tels qu’ils vont… C’est le principe même du conte de laisser entrevoir, derrière un récit qui vous happe, vous emporte, des choses que l’on a du mal à s’avouer. Sous le beau rêve magique, grouillent parfois de sombres ténèbres…
Lili, treize ans, aime profondément son chien Hagen. Ce chien-là est magnifique, on en voudrait un tout pareil, tellement beau, fier, gentil, expressif, et quand Lili joue de la trompette, il semble subjugué par le lyrisme envoûtant de la mélodie, comme nous-mêmes le sommes. Elle a du talent Lili.
Mais ici, comme dans tous les contes de fées, les adultes ne sont pas tous gentils avec les enfants et son père, qui a bien des problèmes et doit garder Lili avec lui quelques temps, refuse de prendre ce Hagen chez lui, d’autant plus qu’il n’est pas chien de race pure et que l’ordre a été donné au plus haut niveau de l’État de se débarrasser des bâtards… Abandonné après avoir été autant comblé par l’amour de Lili, avoir goûté au paradis et se retrouver en enfer : Hagen, qui n’était que bienveillance vis-à-vis de l’humain, découvre durement que tous les hommes sont très loin d’avoir la douceur de sa jeune maîtresse et va apprendre la haine. Quand viendra le temps de la révolte, elle sera d’autant plus violente qu’il subsiste dans sa mémoire le souvenir d’un univers plus clément auquel il n’a plus accès, trahi par la gent humaine, qui l’exploite et le brutalise, alors même qu’il était prêt à croire aveuglément en elle. Hagen va prendre naturellement la tête de la révolte collective des chiens évadés...

Kornél Mundruczó présente, dans le cadre du Festival d’Avignon, Cząstki kobiety - Une femme en pièces, à 18h du 17 au 25 juillet (relâche le 21) au gymnase du lycée Aubanel.