LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

UN CINÉMA UTOPIA À TROYES DES NOUVELLES DU PETIT NOUVEAU
Citoyens inconnus ou reconnus, journalistes indépendants, petites mains de l’ombre… que serait-on sans vous ?Pour ceux qui auraient loupé quelques épisodes entre deux festivals, deux confinements ou une déclaration de Poutine, rembobinons l’histoire…L’action débute en l’an 2019 après JC, toute l...

LA MÉNARDIÈRE Un habitat partagé à Bérat, entre Toulouse et l’Ariège
C’est un rêve, modeste et fou… Parvenus à l’âge où les clairons sonnent la retraite, une poignée de filles et de garçons se sont mis en tête d’inventer une alternative à ce que la société propose à ses vieux : ne pas vivre seuls, ne pas finir dans une de ces horribles institutions où il ne rest...

Cannes, c’est plus ce que c’était !
C’est tous les ans ou presque la même rengaine. Cannes, ma bonne dame, c’est plus ce que c’était : la sélection n’est vraiment pas terrible, le palmarès est complètement naze, tout ça c’est copinage et compagnie, bref le festival part à vau-l’eau… Sauf ces deux dernières années, pour des raison...

ROSMERTA, une belle aventure humaine à Avignon, qui continue contre vents et marées.
Suite à une réquisition citoyenne en 2018, le lieu Rosmerta est né et depuis, il donne un toit à près d’une quarantaine de jeunes mineurs isolés et des familles avec enfants en bas âge. L’association qui le gère, composée exclusivement de bénévoles, aide près de 50 personnes sans aucun soutien des p...

DES OISEAUX PETITS ET GROS

(UCCELLACCI E UCCELLINI) Pier Paolo Pasolini - Italie 1966 1h31 VOSTF - Avec Toto, Ninetto Davoli, Femi Benussi...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

DES OISEAUX PETITS ET GROSOù l’on s’aperçoit avec jubilation que Pasolini pouvait être un sacré farceur, et même un franc déconneur…
Après un générique chanté qui nous met d’emblée dans l’ambiance chahuteuse du film, nous découvrons deux hommes, le père Totò et le fils Ninetto Davoli, qui marchent vers on ne sait quelle destination. Ils traversent des terrains vagues, déambulent, entrent dans un café, rencontrent une amie de Ninetto déguisée en ange… Bientôt ils croisent un corbeau qui parle, dissertant sur Freud, Marx, Gandhi… et invente une histoire mettant en scène les deux hommes transformés en moines, prêchant auprès des oiseaux au nom de Saint-François d’Assise…
Pasolini considérait ce film comme « le plus libre et le plus pur » de son œuvre… Quand vous l’aurez vu, vous serez sans doute d’accord avec lui.