LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ENSEIGNANTES, ENSEIGNANTS ! Vous pouvez organiser des séances scolaires en matinée.
Nous pouvons organiser des séances à la carte pour vos classes, en matinée. Vous trouverez une liste des films programmables sur notre site internet, rubrique « Jeune public et scolaires »/ “D’AUTRES FILMS POUR LES SCOLAIRES”  Pour les maternelles : Zébulon l...

La Ménardière : un habitat partagé en construction…
À Bérat, à mi-chemin entre l’Ariège et Toulouse, la Ménardière est un beau domaine aux multiples possibilités. Acquis en 2019 par une douzaine de personnes au bord de la retraite qui refusaient le destin peu folichon, que nos sociétés réservent à leurs vieux : ni solution privée au coût e...

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma :)Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de ...

TOUT VA BIEN, TOUT VA MAL
Prix des places de cinéma : les salles abusent-elles sur les tarifs ?  Ainsi s’interrogent ces temps-ci la presse et les émissions spécialisées sur la culture, le cinéma, le panier des ménages… ce dernier serait lourdement touché par les politiques tarifaires extravagantes pratiquées ...

MAIN BASSE SUR LA VILLE

(Le Mani sulla citta) Francesco ROSI - Italie 1963 1h50 VOSTF - avec Rod Steiger, Salvo Randone, Carlo Fermariello, Guido Alberti... Scénario de Francesco Rosi et Raffaele La Capria.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MAIN BASSE SUR LA VILLENaples, début des années 60. L’entrepreneur Nottola, par ailleurs conseiller municipal, réussit à convaincre le maire de la ville et ses amis politiques de l’aider dans son ambitieux projet d’urbanisation d’une zone agricole située en périphérie nord. La spéculation s’envole en même temps que le chantier avance mais suite à l’effondrement d’un immeuble vétuste dans un quartier populaire, l’opposition municipale demande l’ouverture d’une enquête…
Dans ce modèle de film politique, Rosi dresse un réquisitoire implacable contre l’affairisme, la corruption, la collusion entre les milieux de l’entreprise et de la politique.
Sa démarche s’appuie sur un travail de documentation sans faille, qui donne au film une véracité imparable. Mais là où Rosi est très fort, c’est qu’il sait aussi créer une dramaturgie captivante. Il nous offre en particulier un personnage de crapule grandiose avec Nottola, magistralement campé par Rod Steiger, fascinant à force de duplicité, d’absence de scrupules et d’intelligence néfaste.